Plainte avec constitution de partie civile !A Madame la Procureure, près la Cour pénale internationale, La Haye

0

Mon client, Sami Azévivina de nationalité togolaise, ayant domicile élu auprès de ce site de publication « Lynxtogo.info » a l’honneur de vous exposer ce qui suit :

Depuis décembre 2000, il est admis comme réfugié dans le pays de l’Oncle Sam

Dans cette grande démocratie, mon client n’a pu faire valoir ses droits de réfugié  et surtout leur violation que votre enquête permettra de déterminer.

 Au bout de dix ans d’efforts vains, Sami Azévivina décida d’alerter le pays de la diplomatie internationale, pays de la démocratie directe, désignée ici : les Helvètes !

Mon client sollicite un transfert de protection auprès des autorités de ce second pays, dès son arrivée en 2010. Oncle Sam a entretemps confirmé aux Helvètes le statut de réfugié résident de mon client, mais refuse de communiquer à ce dernier, les renseignements fournis par Oncle Sam, privant ainsi mon client de son droit à se défendre !

Au mois de mars 2014, le 12 mars 2014, précisément ,  mon client fut informé par les Helvètes que l’oncle Sam lui a retiré son statut de réfugié sans jamais communiquer, ni produire  à mon client aucune  décision motivée de l’Oncle Sam à ce jour !

De sorte que mon client se trouve sans protection depuis pratiquement vingt ans, sans droits, sans justice ! Une nouvelle affaire Dreyfus ?  Sauf qu’ici, le Juif est un Noir et que le record du Capitaine Dreyfus est déjà largement battu !( 17 contre 20 )

En 2015, mon client, Sami Azévivina  a été prié de quitter le pays des Helvètes avant d’ y être contraint par la force.

Sami Azévivina s’exécuta promptement  en se réfugiant au pays de Molière,  d’où il fut reconduit chez les Helvètes sur décret de Mr le Préfet du Doubs – Franche-Comté

Sami Azévivina reconduit manu militari chez les Helvètes fut déféré à un juge qui le plaça en détention aux fins d ‘expulsion vers son pays d’origine, le Togo, dont le régime sanguinaire est bien connu de vos services et sûrement des Helvètes aussi.

Mon client, après plus de neuf mois de détention, va échapper miraculeusement au refoulement pourtant interdit par les conventions internationales, quitte à se retrouver dans la rue, par mesure de représailles des autorités de Helvétie. Les organisations locales qui ont récupéré mon client ,  offrent de témoigner à cet égard !

Toute personne ayant droit à un procès équitable, mon client Sami Azévivina, requiert de votre aimable diligence, qu’il vous plaise, Madame la Procureure près la CPI,

Organiser un procès régulier « Ad hoc «,  à l’effet de s’assurer que les motifs de l’Oncle Sam sont conformes à ceux requis par la convention de Genève en cas de perte de la protection internationale

Donner à mon infortuné client, enfin, la possibilité de se défendre.   

Sauver  mon client,  en train de mourir à petit feu, sans ressources, sans soins, sans logement depuis près de quatre ans,

Pour qu’il ne soit pas dit, que Sami Azévivina  est mort  asphyxié, par déni de justice, après celui de George Floyd aux Etats-Unis, avec le genou d’un policier !

Il y va de l’ordre public international

Recevez, Madame la Procureure, l’assurance de ma haute considération.

Le 18 juin 2020

Pour Sami Azévivina

Rachida Kayser

Juriste indépendante

PS –Dans l’hypothèse d’une ouverture d’information judiciaire, les noms authentiques seront communiqués, quand bien même,  certains acteurs étatiques cités ici, sont historiquement et aisément  identifiables et peuvent se reconnaître.

Laisser une réponse