Où l’ancien PM Kwassi Klutsè a-t-il planqué l’argent des épargnants ?

0

Ils sont nombreux à l’heure actuelle à crier leur ras-le-bol face à ceux qu’ils qualifient d’« escroquerie » des premiers responsables de l’ONG de micro finance Investir dans l’Humain (IDH).  Une structure mise en place par l’ancien premier ministre de feu Eyadema, le sieur Kwassi Klutsè. c’est des centaines de milliers d’épargnants que son imminence a cloué par terre. Des années de dure labeur pour rien!

De sources dignes de foi, IDH est au bord du gouffre. Une faillite qui ne dit pas encore son nom. Il lui est reproché un manque de rigueur criard, un laisser-aller général  qui fait grincer beaucoup de dents du côté des petits épargnants. Ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer car, voici cinq mois que leurs sous dorment paisiblement dans les comptes de l’IDH sans qu’ils parviennent à les percevoir pour exercer leurs activités. Lorsqu’ils s’approchent des services de cette ONG dite de micro finance et d’aide aux nécessiteux, titre que d’aucuns trouvent de pompeux car, il semblerait que IDH n’a rien d’humanitaire ni d’aide aux nécessiteux, pour rentrer dans leur droit, les employés de Kwassi klutsè leur ferme parfois la porte au nez sous prétexte que les comptes sont vides. Où est donc parti l’argent des épargnants?   Difficile de le dire pour l’heure. De toutes façons, seuls Klutsè et ses amis peuvent répondre.

« Une entreprise de ce genre devrait être gérée par des gens qui s’y connaissent. Mais, comme il est de nos habitudes ici, IDH a été confié aux amis et cousins qui sont en train de le mettre à genoux. La gestion est hasardeuse. Il y en a qui s’entendent avec des voleurs pour opérer dans les filiales disséminées un peu partout à Lomé. Plus de trois fois déjà, IDH a été victime de suspects vols s’élevant à des millions de F CFA », a rapporté Kossi, un des fidèles clients de cette structure.

A l’allure où vont les choses, des problèmes de taille naîtront d’ici quelques   jours entre cette ONG et ses fidèles partenaires que sont les épargnants. E t dire que dans tout ceci, l’ancien premier ministre d’Eyadema Kwassi Klutsè garde un calme olympien comme s’il ne s’agissait pas de sa boîte. Il sait qu’on a rien fait à Tchamsi, à Sam Bikassam, a Ingrid Awadé… Il sait que le Togo c’est le RPT son parti. Si c’était un responsable de l’opposition, le clan allait lui faire des misères mais, comme il est question ici d’un dignitaire du RPT, le pouvoir ferme l’œil et laisse faire. Les crocodiles ne se dévorent pas entre eux. Le RPT sait protéger les siens qui en retour le lui rendent bien. Qui a dit que faire partie de ce parti quarantenaire n’est pas une sinécure! Un parti dans lequel le vol et le mensonge sont les choses les mieux partagées. Un conglomérat d’impénitents vicieux.

Mabizo Kiri  Lynx.info

Laisser une réponse