FOLI-BAZI Aboudou Katari a REPARLE

0

  « Quelques soient les résultats, le RPT confisquera le pouvoir et ne cèdera pas »
Vive le vent et en avant jusqu’à la prochaine bourrasque serais-je tenté de répondre de go !!
A la foultitude d’interrogations sur l’avenir du Togo que tentent de répondre même les dévots conscients du clan, Aboudou Katari FOLI BAZI a trouvé la martingale : confisquer le pouvoir par la force. Il y’a belle lurette que le Droit n’habite plus ce juriste, Docteur en Droit. Autrement un peu de glamour, un peu de forme dans cette péremption verbeuse n’aurait déshonoré son auteur.

A cette période cruciale de l’histoire de notre cher Togo, où chaque patriote lutte pour libérer la réflexion, des biais ethniques, je souffre au fond de moi de devoir réagir à de tels propos en tant que Tem. Parce que rien ne justifie cette rhétorique discursive pleine de fiel et de mépris à l’endroit des Tems. En 2005 c’était « si dans tout le Togo tu cherches un aveugle à qui faire l’aumône, ne gaspilles pas ton énergie vient à Sokodé …il y’en a par milliers »Traduisez…
Et aussi souvenez-vous des consignes de Aboudou Katari FOLI BAZI à la veille des élections présidentielles de 2005 « Tuer, bruler, empester au nom du ministre de la justice et de l’intérieur que je suis » On connait la suite. Ce n’est donc pas une phrase prononcée pour faire diversion par un militant du RPT en mal de n’avoir plus la posture du parangon du bonheur du Tem qu’il avait, en tant que ministre courtisan qui parait-il fit roi FAURE.

Monsieur FOLI BAZI veut rééditer la violence que lui et sa clique ont planifié et exécuté à la lettre en 2005.Car bien conscient de l’impopularité de son camp il veut nous appliquer la double sanction habituelle à laquelle nous a habitué ce régime : on vous tabasse mais ne pleurez pas.

Au nom de quoi, en quête de quelle puissance terrestre, au prix de quel titre honorifique l’on peut décider de sucer jusqu’à la moelle le symbole identitaire du peuple Tem ? C’est par camions que des miliciens du RPT sont descendus de Kara sur ordre de FOLI BAZI Katari Aboudou pour mater la rébellion au lendemain des élections présidentielles à Sokodé. Cette cohorte de maboules biberonnés depuis des lustres à la soupe haineuse du Cotocoli entonna des airs guerriers du vainqueur dans les rues de Sokodé. Ce fut un viol, un sacrilège du pays Tem. De la part de quelqu’un dont on dit qu’il est très fier de sa « Temitude », on ne peut mieux trouver pour faire retourner DJOBO BOUKARI SEMON dans sa tombe. S’y était ajoutée l’exécution en bonne forme des promesses de campagne de Monsieur le ministre de la justice et de l’intérieur : on a brulé, on a tué, on a exilé de nouveau les partisans de l’opposition.

Le conformisme ambiant dans la « nouvelle noblesse »Tem aurait semble t-il permis de pardonner ce fils ministre parce que l’actif devint plus pesant que le passif dans la balance : deux axes routiers bitumés, recrutement massif des cotocolis dans la fonction publique, sollicitude permanente de Monsieur le Ministre…. « Aucun fils Tem avant lui n’a pu relever de tels défis » entendions-nous dire partout. Oui l’absolution des égarements du ministre était à ce prix. La mémoire collective est souvent oublieuse, mais ,même le temps efface à peine la souffrance de l’homme en tant qu’individu. Rien ne pourra effacer l’archivage au propre comme au figuré que chacun de nous fait de l’histoire commune du Togo Chéri
Aboudou Katari FOLI BAZI veut récidiver parce que l’impunité pénale est la règle au Togo, parce que le conformisme comme processus du féodalisme devient prégnant et trop prégnant dans le milieu Tem au point d’annihiler la vertu de notre symbolique sociétale : dire la vérité même à celui de qui je tire ma subsistance pour sa gouverne, on ne devient pas « chef » des Cotocolis parce qu’on en est le ministre, ou le plus riche. Tel est le credo vertueux qui nous caractérise.
Faure souffre d’avoir été mal élu –et ce n’est qu’un euphémisme- en 2005 et s’emploie à mettre la forme dans le nouvel holdup dont il a en songes. Mais Aboudou Katari se veut plus royaliste que le roi. Mais cette posture n’arrange pas le roi et vaudra à Katari, à coup sûr, des remontrances de la vraie rapprochée de Faure, la vraie. Pas de celle ennuyeuse qui fanfaronne à ne goutter qu’écumes des mamelles juteuses du Togo euh ! Du clan. Cette classe qui tient les tétons du Togo et en suce à loisir n’a pas un discours aussi plat et remplis de fiel pour la défense du régime. Avouez mes chers conformistes qu’il y’ a problème.

Mon Frère Aboudou Katari FOLI BAZI je t’invite à la retenue dans ton engagement politique au RPT qui est entier je te le concède, contrairement aux militants de la 25ème heure qui foisonnent autour de Faure.
Parce qu’il n’y’aura plus de gloire à rendre ta jarre d’eau propre et la couvrir d’une cage remplie de fientes de volailles
Parce que la roue a tourné

Parce que la réédition de la violence gratuite de 2005 ne restera plus jamais impunie.
A bon attendeur Salut !

Nkotouki Ben TCHATAGBA (France)
     

Laisser une réponse