Ferdinand Kpatcha et Sam B : Combinaisons dangereuses sur les rives du fleuve Kara

0

Le Lynx en avait longuement parlé. Puisqu’il faut démembrer cette cellule qui a pris le Togo sous sa coupe, l’investigation nous amène jusqu’au paradis fiscaux, au prête nom et à la tuyauterie financière dont les têtes de siphon sont vissées au sommet de l’Etat. Là où siège, mieux se cambre Faure Gnassimgbé . Depuis que le Lynx a pris sur lui de faire ce travail combien dangereux mais nécessaire aucun délinquant n’a encore été inquiété. Pourquoi ? Ce travail d’investigation a rejailli au sommet de l’exécutif. Les délinquants sont protégés par une fumée noire. C’est un Togo estourbi qui va de nouveau découvrir les vasques concentriques d’une gigantesque fontaine « d’argent noir » qui arrose tous les amis de Faure Gnassingbé, lui même et par ricochet tout le clan. Signe des temps, dans ce crime crapuleux, il faut noter que c’est des noms qui ont une même consonance permettant d’identifier la localité qui ont pris en étaux tout un pays qui défilent. Au Togo c’est tout un symbole! Les politiques parlent de la « tribalisation » du Togo. Les recoupements nous amènent aussi à pointer du doigt que ce n’est pas une affaire des togolais mais un réseau bien ficelé qui a juré que sans Faure au pouvoir, le Togo doit aussi disparaître.

Combinaisons dangereuses sur les rives du fleuve Kara

Le confrère Liberté Hebdo avait dans un article souligné les accointances entre Sam Bikassam et le sieur AMAH Ferdinand Kpatcha BAWUBADI qui jouait le rôle d’intendant. C’est plus que l’intendance ! Pour effacer l’intendant et le rendre plus « compétitif » alors loin des regards Sam Bikassam envoie celui-ci à la retraite. De sa retraite, ils ont tout le temps d’abattre leurs cartes. Dans la foulée ils mirent plusieurs sociétés écrans en place au nom d’autres personnes tels que AFRITECH au nom de LUC FAWIE. Lequel Luc Fawiè serait aussi très rapidement remercié par le couple Sam Bikassam et Amah Ferdinand. Dans ce circuit, il faut être deux . A Trois tout le débat est fauché. Bien que que Luc  Fawie ait été celui par qui la commande de la  FOURNITURE DE TERMINAUX CDMA d’un montant ferme et non révisable de: Deux Milliards Neuf Cent Soixante Sept Millions Sept Cent Mille Cent (2.967.700.000) F CFA TTC  est arrivée, parce que chef d’ AFRITECH, Amah Ferdinand reste maître du chéquier. Le vrai directeur de la société. C’est en directeur de société sans portefeuille que Luc Fawié débarque à la banque Atlantique pour le retrait de « Sous ». Inconnu par la banque, Luc Fawiè va se sentir frustré et c’est là qu’il comprendra qu’il a été floué par le duo Amah Ferdinand et Sam Bikassam qui se sont servis de lui comme prête-nom. Au départ arroseur, au final arrosé par sa cupidité et son zèle à vouloir jouer au directeur d’une société qu’il n’a pas crée et qu’il ne connaît les tenants et les aboutissants.

L’intendant, (Amah Ferdinand Kpatcha Bawubadi ) n’est pas à sa première pierre. C’est par sa société immobilière SITADEL que Sam Bikassam prend soins de le confier les travaux de la construction du mur de la clôture du site de Togo Telecom sis à Cacaveli. Signe des temps sa société laissera le mur a moitié construit. La société BTP qui voulait le construire à 200 millions s’est vu remercier. SITADEL a une ardoise plus salée 900 millions. Sam Bikassam ne se fait pas prier. Il saute sur l’occasion.

Dans le même schéma Amah Ferdinand Kpatcha Bawubadi peut se gloser d’avoir le Togo à ses pieds. A son actif : -Livraison de voitures d’occasion révisées importées des Etats-Unis vendues à TOGO TELECOM au prix du neuf. Honda Accor, Suzuki Vitara, Toyota Takoma et autres véhicules 4X4 du port, maquillés comme des véhicules neufs vendus à Togo Télécom à un prix dix fois plus élevés, le DG Bikassam même fût arrêté dans une de ces voitures par la police, puisque l’origine de la voiture était douteuse mais comme d’habitude cette affaire fût étouffé.

–  Sortie frauduleuse des marchandises du port autonome de Lomé sans payer la douane

– Rapatriement d’importante somme d’argent par le biais d’un réseau bien organisé 
– Non payement des différentes taxes et impôts à la direction générale des impôts
– Abus de notoriété, trafic d’influence et usurpation de titre (beau frère du PR, commis du PR, ami du PR, Cousin de la directrice générale des impôts Ingrid Awade …

–    Utilisation abusive des fonds des différentes sociétés écran à l’insu ou au su de son mentor Sam Bikassam.Ici on assiste à l’histoire du malin, malin à demi. Celà dépend de l’angle où on se trouve pour juger. La finalité, Ferdinand Amah Kpatcha se prend une demeure loin des bourgades de sa Kozah natale. Une belle maison dans le Maryland aux Etats-Unis. Qui vous a dit que Faure Gnassingbé a un programme de construire le Togo ?

Faure remercie le délinquant : Crimes autorisés, impunité bétonné

Vu d’avion:  Maison du sieur Amah Ferdinand Kpatcha à Montgomery Maryland USA

A la CENI de Tabiou Taffa et de l’UE qui dit avoir installé du matériel informatique pour le bonheur des togolais,le clan va installer en parallèle sa CENI. Faure et comparses font appelle au génie de l’intendant Ferdinand Amah Kpatcha. A la va vite une CENI parallèle sera installée à La Résidence du Bénin, et devrait fonctionner à plein régime pour le candidat Faure. Sous le regard des services secrets américains Amah Ferdinand joue au désormais grand intermédiaire. A Montgomery aux USA il s’est prit une demeure sur la 5110 Muncaster Mill Road Derwood, MD 20855  construit en 1976 dans la contrée de Montgomery MD ,en vrai digne d’un protégé de Faure. Alors plus de place à la concurrence quand il s’agissait  d’acheter les fibres optiques pour étendre le réseau dans tout le Togo. L’ambassadrice américaine au Togo suit de près mais ne dit rien.

Au finish La société américaine Xtera, un fournisseur de solutions pour réseaux optiques et IP, a été retenue par Togo Telecom pour l’installation d’un réseau optique haut débit à travers le Togo. Ce réseau permettra également de créer un système de liaisons express de haute capacité pour connecter les pays de l’Hinterland.
Quand le Lynx a toqué à la porte pour mieux savoir encore sur cette affaire qui peut être appelé « Le plus long scandale de la République » nous avons buté sur un une taupe qui bénéficie des mêmes protections que Amah Ferdinnd Gnassingbé : EBEZOU TETO Wiyao . Plus discret l’homme est plus un écouté de Faure que tous les autres. La matière grise de ce blanchissement tout azimut et dont le parrain n’est autre que le président de la république : Faure Essozimna Gnassingbé.

Reçu de payement de taxes de la maison de Mr Amah Kpatcha

Pour le travail bien fait, AMAH Ferdinand Kpatcha BAWUBADI circule librement et se glose même de demander comment il va  Kpatcha Gnassingbé. Quand on sait que celui qui le dit est l’un des meilleurs alliées de Faure Gnassingbé….

PS: Le Lynx vous édifiera davantage aussitôt les autres recoupements terminés

Camus Ali  Lynx.info

Laisser une réponse