Africains ! Vous êtes toujours des Vénus Hottentote aux yeux des Français !

0

Pour en finir, Tous ensemble le 28 septembre 2010 sit-in devant les ambassades françaises.

 http://afromanif.blogspot.com/

Ce mois de septembre 2010 voit l’arrivée de 2 évènemnts majeurs dans la prise de conscience forcée et irrémédiable des Africains face à leur condition d’indignité.
En effet, àl’image du nouvel opus du réalisateur Abdellatif Kechiche retraçant l’histoire de celle que l’on nomma « la Vénus Hottentote », cette femme sud-africaine qui fut exposée à Londres comme une bête de foire à partir de 1810.
Sa morphologie, en particulier l’hypertrophie de ses fesses, attirait les foules venues contempler ce spécimen de ce que l’on appelait alors les « races inférieures »…
A la fois artiste et bête de foire consentante et sans cesse violée, de son vrai nom Saartje Baartman connut un destin tragique et finit sa vie dans la prostitution de l’alcool.
Prisonnière du regard que les européens posent sur elle, elle ne réussira pas à sortir de sa condition de « bête de foire » vivant pour divertir « la galerie »…
Depuis 200 ans, qu’est ce qui a changé dans l’imaginaire occidental au sujet de la condition de l’Africain ?
Le cantonnement dans des rôles « secondaires et légers » de la société actuelle comme le diverstissement artistique, sportif ainsi que socialement, les quartiers lesplus pauvres des mégalopoles occidentales sont peuplées à majorité par les descendants d’Africa.
N’est-ce pas le prolongement du syndrôme de la Vénus ?
Ainsi que le paradoxe du consentement/viol de l’Africain et de la mise sous quarantaine de sa dignité.
Fait-on référence à ces mêmes attributs des Tchétchènes, des Palestiniens, des Afghans ?

La façon de se comporter de certains frères et sœurs d’Africa souligne encore plus fortement le destin tragique de la Vénus,
En effet, la complicité à la fois des élites, de la bourgeoisise Africaine, de la Diaspora enterre vivant chaque jour un peu plus « le Nid de l’Humanité », laissant faire les dictatures, la destruction des structures éducationnelles, hospitalières et sanitaires, des dévastations environnementales qui s’accélèrent !

Pendant ce temps, l’occident dans son rôle de « juge et parti » sourit d’un air goguenard et hautain à sa « proie presque cadavrée » et étourdie par les « vapeurs » de son cinquantenaire des Indépendances fourvoyées.
Heureusement que d’autres Africains de tous horizons, amoureux de leur Terre ont décidé de dire NON !
A la perpétuité de cette condition dégradante qui place le genre Africain à la dernière place de l’Humanité !

Ce mardi 28 septembre 2010, en référence au référendum de 1958 du Leader Patriote Sékou Touré, le Peuple de Guinée décida de montrer « la porte de sortie » au « coq déplumé gaulois »._

Ce 28 septembre, partout sur la planète, des femmes et des hommes se lèveront devant les représentations diplomatiques françaises afin de signifier à l’aide d’un mémorandum qui leur sera remis, le refus d’être 1 minute de plus « le jouet » des intérêts de « la françafrique » et de se réapproprier sa propre Destinée pour tendre résolument, définitivement au Respect et à la Dignité de l’Afrique.

Ce 28 septembre, venez rejoindre l’Espérance à l’image de Farida Nabourema, coordinatrice générale de l’évènement « AFROMANIFS », venez clamer haut et fort que AFRICA et l’Homme Africain sont les Parents de l’Humanité toute entière !
En venant vous signifierez à Nicolas Sarkozy de son fourvoiement malfaisant quand à la « non entrée de l’Homme Africain dans l’Histoire » ! Devenez acteur de celle-ci une nouvelle fois le 28 septembre !

Venez prendre d’assaut la « françafrique » pour que nos enfants ne continuent pas être « les femmes de ménages » de l’Humanité, qu’ils ne soient plus des « Vénus Hottentote » !
Le 28 septembre 2010 est la première date d’actions originales et percutantes, jamais réalisées par les africains  contre le système françafricain !  Si vous voulez être dans la vraie action et définitivement abattre la dictature en Afrique, venez sur : http://afromanif.blogspot.com/

Mathieu CICHOCKI
AFROMANIFS

September 28, 2010:

52nd anniversary of “NO” to “Françafrique”

Huge International African Demonstration

Tous ensemble à Paris, Washington, Genève, Lomé, Bruxelles, Montréal, Brême, Vienne, Londres, Ouagadougou, Libreville, Djibouti, Kuala Lumpur, Varsovie… (liste non définitive )

         « Il n’y a rien de plus fort qu’une idée dont l’heure est venue »  Victor Hugo.

· Sanctions économiques, par lesquelles les Africains et Amis de l’Afrique boycotteront les produits et services français (Air France, Peugeot, Elf-Total-Fina, etc.) et s’attacheront à promouvoir d’autres partenariats économiques plus équitables (Amérique, Chine, Inde, Brésil, Afrique du Sud, etc.), avec en toile de fond la promotion du détachement des économies africaines de la zone franc ;

· sanctions politiques, notamment par la promotion, d’une part, de situations d’ingouvernabilité contre les régimes anti-démocratiques (Gabon, Congo, RD du Congo, Cameroun, Tchad, Togo, Burkina Faso, etc.) explicitement ou implicitement installés et soutenus par la France, aux fins justement de rendre impossible la continuité de l’exploitation impunie des richesses africaines au détriment des peuples, et d’autre part, sur le plan international, de déposer de multiples plaintes contre l’Etat français et ses agents en France comme en Afrique pour violations du droit international, atteintes à la sécurité intérieure des nations africaines et flagrantes ingérences remettant fondamentalement et délibérément en cause les droits humains des peuples africains ;

· sanctions culturelles, notamment par la promotion du détachement des pays africains de la France et du français en faveur de l’anglais et des sphères culturelles et économiques anglophones avec, en perspective, des politiques culturelles nationales, régionales et continentales en vue du développement endogène de l’Afrique.
 

                     http://afromanif.blogspot.com/                                           

Laisser une réponse