Adebayor,Toi aussi ?

0

Et dire que c’est cette crapule qui doit représenter un peuple comme capitaine de l’équipe ? Grand par la taille, petit d’esprit !

ADEBAYO SHEYI, capitaine de l’Equipe national du territoire du Togo appelle à voter pour Gnassingbé 2? On s’indigne? D’accord! Car, la tyrannie héréditaire des Gnassingbé et alliés, connaissant parfaitement la profondeur du rejet dont ils sont l’objet depuis toujours, recherchent inlassablement la façade, les apparences des choses. La parole d’Adebayo entre dans ce schémas. Et en cela, c’est une mauvaise nouvelle. Toutefois:

N°1) Comme c’est l’apparence des choses que le RPT recherche, les propos d’Adebayo n’auront aucun impact réel sur le choix réel dans les urnes. C’est Adebayo lui-même qui se trouve désormais associé aux lécheurs et courtisans de la Cour des Gnassingbé. Son image est définitivement atteinte auprès d’une large couche de la population au Togo et ailleurs en Afrique.
N°2) Savoir taper dans un ballon n’est aucun gage pour savoir analyser la situation socio-politique de son pays et surtout pas de son continent totalement paralysé depuis que l’Egypte pharaonique a sombré, il y a 3000 ans maintenant. Ce n’est pas parce qu’on sait taper dans un ballon qu’on a la capacité de faire le lien entre les attroupements des miséreux devant sa propre maison à Lomé (attroupements qu’on prend pour une dévotion à sa personne) pour quémander des billets de CFA et la tyrannie des Gnassingbé.
N°3) Les vrais soutiens (individus et institutions) qui portent et maintiennent la tyrannie héréditaire des Gnassingbé, ce ne sont pas des gens de la trempe d’Adebayo (quoiqu’un symbole en soi!). Ceux qui entretiennent l’illusion que l’élection en tyrannie est une solution portent, parmi le lot, une lourde responsabilité dans la survie de Gnassingbé 2 et surtout dans sa volonté de continuer.
N°4) Au-delà de ces personnes et institutions analysées ailleurs dans un article (Togo – Comment et avec quels moyens Gnassingbé II compte-t-il franchir le cap de 2015 et aller au-delà?
http://mobile.icilome.com/news.asp?reg=&id=11&idnews=781985), le seul et vrai instrument qui maintient Gnassingbé 2 au pouvoir est notre incapacité collective, particulièrement l’incapacité de la Jeunesse togolaise, à s’organiser effectivement sous un leadership alternatif résolument ancré dans les réalités pour porter, dans la discipline et la gravité, une réelle lutte pour la libération du territoire du Togo et sa reconstruction à l’aune des valeurs africaines revisitées. Autrement dit, si Gnassingbé 2 doit OUI ou NON rester au pouvoir qu’il usurpe violemment et astucieusement depuis la mort de son père en 2005, c’est aux togolaises et togolais d’en décider. Mais, pas la parole d’Adebayo.

KPOGLI Komla 

Laisser une réponse