Wade : Il peut déjà sabler le champagne !

0

Le président  Abdoulaye Wade peut déjà commencer par sabler le champagne. Et pour cause, la France , les Etats-Unis, Ouattara (président de la Cedeao) Obasandjo (chef de la mission d’observation de l’Union africaine) sont derrière la victoire gagnée ou volée du vieillot, et ce dernier le sait. Alors qu‘on pensait à une opposition structurée et vigilante au Sénégal, force est de constater que rien de sérieux n‘est vraiment fait sur le terrain comme dans l‘internationale. Pour moins que ça, les hélicoptères Apaches de la Licorne et des armées de la Cedeao faisaient déjà des manœuvres à Bouaké pour descendre sur Abidjan et mater toute contestation à la victoire d‘Alassane Ouattara. Et l‘opposition sénégalaise semble être prise au piège.

Premier hic, l’opposition sénégalaise n’est pas autre qu’un conglomérat d’opportunistes. Et tous semblent avoir compris que lutter avec Wade signifie aussi lutter contre le monde entier. La faille de leur impuissance vient du faite qu’elle demande des choses surréalistes à la vieille du dernier round d‘une élection gagnée haut les mains par Wade. Moustapha Niasse était plus réaliste en disant d’empêcher Wade  carrément d’être de la course. Comme toujours, les autres voulaient une prolongation de 8 à 9 mois encore pour organiser des élections crédibles et sans Wade.
Au finish, ni Niasse, ni le socialiste Ousmane Tanor Dieng ni l’ex-Premier ministre Macky Sall n’ont vu leurs doléances acceptées devant un Wade très aguerri de leurs erreurs monumentales.

 Second hic. Le fait d‘avoir laisser un vieux « faux type » comme Olesegun Obasandjo atterrir pour une négociation entre l‘opposition et Wade qu‘il doit sur le plan moral ( Wade avait négocié avec le président Sani Abacha pour que ce dernier sorte de la prison où il devrait purger une peine de 15 ans) veut dire que tout est perdu d’avance. La preuve, le soutien tacite tombe sans qu‘aucun opposant ne voit le danger venir: «  Abdoulaye Wade quittera le pouvoir dans deux ans s’il est réélu dimanche » martèle t-il. Avec quel sondage sait t-il que c’est Wade qui gagnera aux élections de dimanche ? Les ivoiriens qui ont signé les accords de Ouagadougou jamais respectés par Ouattara au pouvoir doivent être entrain de sourire. Rappelons que le nigérian n’avait pas manqué de dire au chef de fil de l‘opposition togolaise Jean- Pierre Fabre que, son temps arrivera, il sera président un jour, alors que les Togolais n‘avaient pas encore mis les bulletins dans les urnes en 2010. L’hypocrisie de la diplomatie française avec Alain Juppé vient aussi conforter la position du nigérian : « la durée excessive de l’exercice du pouvoir peut poser problème » Que veut-il dire par ces mots?

Quand tous ne voulaient pas de Laurent Gbagbo, on les a vu à l‘œuvre avec armes au point, hélicoptères de combat,  menaces tous azimuts, gel des Avoirs, embargo sur les médicaments, mise sur orbite de tous les médias Occidentaux contre le président Gabgbo. Le reste sur le départ d‘Abdoulaye Wade voulu par la France, la Cedeao, l’Ua, les Etats-Unis n’est que de la poudre aux yeux, du pipeau. Ajouter à la naïveté et au sens archaïque de poser le problème sénégalais par l‘opposition toute entière réconforte déjà le vieux  [Gorgui : vieux  (86 ans) en Oualof, ndlr ] et le met en position de force. Pour la victoire de demain, Wade aurait déjà commencé par sabler du champagne….en compagnie de sa femme française. Désormais, l’opposition n’a qu‘un choix. Soit apprêter les mouchoirs pour pleurer ou par sursaut nationaliste, déverser la population avec tout ce que cela comporte en termes de dégâts sur la présidence de la république.

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse