Voyages de Ouattara : Les tribulations appauvrissantes d’un commis voyageur

0

Quarante. C’est le nombre exorbitant de voyages que le président de la république a effectués depuis son accession à la magistrature suprême il y a 14 mois, selon un recensement effectué par LIDER. Afin de joindre le futile à l’inutile, M. Ouattara s’est également offert deux avions – un Grumman et un Beechcraft King Air –, pour neuf milliards de francs cfa. Jamais, dans l’Histoire de la Côte d’Ivoire, et même de l’Afrique, on avait vu un président dilapider aussi allégrement les fonds publics pour se promener autour du globe. Chaque voyage du chef de l’Etat coûte en effet au bas mot deux milliards de francs CFA au contribuable ivoirien. Au temps pour la réduction du train de vie de l’Etat! Ces tribulations effrénées ont-elles au moins un impact positif sur la Côte d’Ivoire ? Hélas non. Les retombées positives se font toujours attendre, notre commis voyageur rentrant bredouille de chacun de ses « gasoils », comme les Abidjanais appellent les sorties de plaisir. Certes, il annonce à chaque retour une pluie de milliards, qui s’avère toutefois chaque fois aussi fictive que les solutions de développement qu’il avait promises aux Ivoiriens. Plus grave : Que l’Ouest du pays soit à feu et à sang du fait des attaques meurtrières commises contre les populations terrorisées par l’armée régulière FRCI épaulée par ses supplétifs Dozos ; que ses pairs, à l’instar des présidents guinéen Alpha Condé et tchadien Idriss Déby, déplorent son incapacité à résoudre la crise malienne ou critiquent vertement la valse des sommets qu’il organise sans résultat probant en tant que président en exercice de la Cedeao, rien n’y fait! Le chef de l’Exécutif ivoirien persiste et signe, continuant sans état d’âme d’aligner ses périples à l’extérieur, nonobstant l’immobilisme dans lequel il maintient son gouvernement et son pays de par ses absences fréquentes.

L’équipe de communication

LIDER – Liberté et Démocratie pour la République

Laisser une réponse