Un chassé-croisé aura lieu au château Bellevue à Berlin jeudi 9 mai 2016 entre la diaspora togolaise et le président Faure Gnassingbé [ Par Camus Ali ]

0

Incompréhensible ! Le mot est faible pour faire comprendre aux Allemands qu’ils ont bien une curieuse manière de comprendre la démocratie quant-il s’agit de l’Afrique et surtout du Togo. D’une part, c’est la Bundestag [Parlement allemand, Ndlr] debout et qui vote comme un seul homme pour la reconnaissance du génocide turc sur les Arméniens. De l’autre côté, c’est le président allemand lui-même qui jette l’éponge pour un second mandat comme nous l’indiquait le confrère BILD Zeitung dans sa parution du samedi 5 juin 2016. Et plus loin, ce sont les mêmes Allemands qui s’échauffent pour tremper leurs doigts encore dans le sang d’un vaillant dictateur. Le père et le fils totalisent pour l’instant 49 ans de pouvoir et sans interruption. Aux yeux du pasteur Joachim Gauck (président de la République Fédérale d’Allemagne) et de la chancelière Angela Merkel, le pouvoir togolais semble être encore crédible. Prompt du haut de ses 1m 70 cm à parler de la dictature du président turc Erdogan quand l’occasion s’y prête et impossible d’accepter que les Togolais ploient bientôt cinquante ans dans les fourneaux d’une fratrie autiste à toute forme de démocratie et d’alternance politique. Le Togo, c’est encore une faune. Mieux, pour des êtres inférieurs, la dictature est le début du développement. Que cela ne tienne ! Les Togolais sous la houlette de l’infatigable poète et écrivain Ali Akondo tiennent à signifier à l’Allemand que, son hôte a encore ses cravates qui suintent du sang de 1000 de ses concitoyens. Autant dire que, le chassé-croisé aura bien lieu le jeudi 9 Juin 2016 à 14 heures 30 minutes. D’une part, Faure Gnassingbé étalera l’aide qu’il lui faut du contribuable allemand pour la continuité de la dictature et de l’autre côté, des Togolais prêts pour signifier dès la sortie de l’Allemand avec son hôte togolais que : Trop c’est Trop. Les reformes prévues par l’Accord de politique Global (APG) et signées entre Faure et son opposition sont depuis foulées au pied, la libération des prisonniers politiques est une exigence de la diapora. Suivis de divers recommandations comme: 

-le vote de la diaspora lors des consultations présidentielles tout au moins.
– Fin au règne de l’impunité s’agissant des assassinats crapuleux et du pillage des deniers publiques.
-La corruption.
-le harcèlement des journalistes de la presse privée.

-la décentralisation….

La dernière fois que les Togolais avaient fait connaître leur raz de bol à la fratrie Gnassingbé remonte en 2000 à la foire internationale de Hanovre. C’est un général dépassé par les évènements qui était repartit tout petit au Togo. Le remake avec le fils semble être mieux préparer et bien ficelé : Pas de réformes, pas de répit pour Faure Gnassingbé.

Camus Ali

Communiqué des Organisateurs

Faure Gnassingbé sera reçu le jeudi 9 Juin 2016 à 14 heures 30 minutes à Berlin dans la capitale fédérale de l’Allemagne par M. Joachim Gauck le Président allemand.
La Commission d’organisation de la manifestation a mis les bouchées doubles pour que la protestation contre la présence du premier responsable du RPT/UNIR soit une réussite.
Dans ses revendications, la Commission réclame entre autres:
-le respect des Accords signés à Lomé visant à opérer les réformes constitutionnelles et institutionnelles au Togo.

-la libération des prisonniers politiques.
-le vote de la diaspora lors des consultations présidentielles tout au moins.
-que soit mis fin au règne de l’impunité s’agissant des assassinats crapuleux et du pillage des deniers publiques.
-La corruption.
-le harcèlement des journalistes de la presse privée.
-la décentralisation
La diaspora et les populations togolaises ont marre du mensonge d’État et l’accaparement des richesses du pays par la minorité insolente.

L’Éternel bénisse le Togo.
Pour la Commission d’organisation,

Akondoh Ali

{fcomment}
 

Laisser une réponse