Togo : L’ANR a utilisé les filles atteintes de VIH/ SIDA contre les opposants à Faure

0

 

Le cynisme est à son comble et le délit passible à des peines de prison à la perpétuité voire de pendaison. Mais nous sommes au Togo et  qui peut mettre la main sur un certain Yetrofei Massina quand Faure lui a donné tous les pleins pouvoirs ?  Il est omnipotent et omniprésent. L’esprit même du pouvoir est dans les mains du patron des renseignements connu par les prisonniers comme un psychopathe, un homme qui torture pour le plaisir . Un jeune officier nous lançais au Lynx qu’il venait de terminer la lecture d’Oufkir et ses tortures au Maroc. « J’ai vu Massina dans chaque ligne du livre «  lâche t-il . En Europe,c’est une foultitude de psychologues qu’on aurait mis à côté de Yétroféi  pour des séances de psychanalise afin de diagnostiquer comment un militaire qui est passé dans une prestigieuse école de guerre comme St.Cyr, pouvait connaître des métamorphoses au point de devenir un Terminator contre un peuple. De lui, l’ex premier ministre Agbéyomé Kodjo raconte à Lynx.info  :   » Il a été grisé par le pouvoir et l’argent, et a sombré dans l’illusion d’une impunité absolue ».

Mais au Togo, il est une référence dans les milieux de ceux qui régentent la nation depuis 44 ans. Alors que le Lynx versait son fiel sur lui, beaucoup de Togolais, nous faisait croire qu’on était en faux contre le kabyè. Leur raisonnement, somme toute à la togolaise était qu’il était un incorruptible , un soldat de référence, une pièce maîtresse au service de la loi. Le kabyè en a profité pour outrepasser ses prérogatives et fait du Togo un pays où sévit la torture. Ici, on veut bien parler de la mort lente, douce que les services de renseignements du Togo envoient contre les récalcitrants les tonitruants, les indésirables, les mal-aimés de la république c’est-à-dire, les opposants au régime de Faure. La coterie ici, est que , ce ne sont pas seulement les opposants à Faure qui sont appelés à être contaminés par le virus du VIH , mais aussi des proches du RPT qui peuvent lui faire ombrage La tactique est simple. On détecte le bar, où les coins  que vous aimé le mieux. On vous file une fille qui a tous les traits d’une merveilleuse créature mais son  but est de vous filer le mauvais coton bien sûr en vous contaminant le VIH /SIDA. Dans la république de Faure, on réduit de la main droite  avec l’aide du contribuable européen le taux de prévalence  du VIH/SIDA  et de la main gauche, les services de renseignement éparpillent par le biais de “ leurs filles de mains le virus dans la population. Vous êtes opposants, une belle fille vous fait comprendre qu’elle vous admire dans votre la lutte, n’allez pas des quatre chemins, elle porte la marque de l’ANR de Yetroféi. Vous êtes du RPT, une jeune fille vous fait comprendre que vos prises de positions contre Faure sont justes, n’allez pas demandé par deux fois, elle porte la signature de l’ANR de Yétrofei. Et selon les recoupements du Lynx, assez de jeunes officiers et de Togolais anonymes ont péri sans jamais avoir su comment d’un matin à un autre, ils étaient atteint de la maladie.

Faure sur les traces de Pinochet !

« Aucune feuille ne tombera de l’arbre au Chili sans que je ne le  sache » avait lâché le général Pinochet. Apparemment Faure tient à faire mieux que le dictateur chilien. Quand il prend le pouvoir, le premier acte avait été d’envoyer une cohorte de jeunes pour la plupart kabyès en Israël pour se former dans l’espionnage. Le contre espionnage n’est pas autorisé au Togo, d’autant plus que l’argent pour la formation ne sert pas à lutter pour la sauveraineté du Togo. Mais pour un homme : Faure Gnassingbé. Là, il y a une vielle gente militaire qui connaît la recette : le colonel Assih Assoye qui partage sa vie de retraité entre Orléans-Lomé – Kara. C’est lui qui a proposé le colonel Yetroféi à  Faure Gnassingbé. Qui a jamais dit qu’à Pya,  les familles Assih et Gnassingbé avaient des problèmes entre eux et que les kabyè étaient fatigués du règne des Gnassingbé ? Passons.

La deuxième initiative et la plus récente est la High Tech d’outils de communication d’une valeur de 5 milliards de Francs CFA que Faure a fait installer à Lomé. Désormais les enregistrements ne se font plus de la manière classique ou on voit vos numéros tout de suite. Mais par des voix vocales. Le fait de changer une puce d‘un pays voisin n’a même plus d‘utilité. Chaque puce d’un téléphone est repéré pour des appels entrants comme sortants au Togo. Le reste, les nervis de Yetrofei avec la complicité de quelques barbouzes françaises dépêchés par le maréchal et juriste Charles Debbash  font le reste avec les recoupements.  Conséquence : le Togo est bien quadrillé et les opposants suivis et écoutés au peigne fin. C’est ainsi, que tous les proches de Faure sont aussi sur écoute à commencer par le premier ministre Gilbert Houngbo et Pascal Bodjona. Combien de caciques du RPT n’ont-ils pas lâchés en secret, qu’ils ne pouvaient même plus coucher leurs femmes sans que Faure ne le sache ? La détresse est si grande au point que plusieurs caciques se demandent, où Faure va-t-il avec cette forme propre à lui de tenir son peuple dans les mains.  Mais la dictature c’est la dictature. Au Togo, elle porte ses marques en mangeant ses propres enfants. La réponse à tout ceux qui veulent voir le Togo débarrassé de cette race de néophytes est de prendre le taureau  par les cornes. Il faut fermer rapidement l’ANR et arrêter Yetrofei Massina. Mais qui au Togo à ces couilles là ? Actuellement c’est le souci de tout un peuple !

Anicet Moutouari Lynx.info

Laisser une réponse