TOGO : Francis « LeCon » et consorts optent pour l’argent de Faure Gnassingbé Écrit par Administrator

0

Entre nous, avant d’appeler à voter pour un candidat, le bon sens ne recommande-t-il pas d’avoir soi-même une base électorale ? Trois micros partis qui ne représentent absolument rien dans la bulle politique togolaise, la Convention patriotique panafricaine (CPP), le Parti pour la démocratie et le renouveau (PDR) et la Nouvelle dynamique populaire (NDP), des particules qui se réclament de l’oppositi…on, ont appelé hier à voter pour Faure Gnassingbé. Qui sait, ce lobbying peut leur valoir quelques subsides, de quoi entretenir leurs vieux os. Il faut le reconnaître, le ventre seul guide les actes de certains hommes politiques- ceux qui se font appeler ainsi- au Togo. C’est ce qu’on appelle la politique de l’œsophage et du tube digestif.

La CPP, le PDR et la NDP font partie des has been. Implantées dans le giron familial, ces formations politiques confidentielles ne se limitent souvent qu’à la seule personne de leur président. Il y a papa, maman, un cousin et un neveu, puis c’est tout. Quand on prend par exemple la NDP, son président Gilbert Atsu est le seul et unique militant connu à ce jour. Le PDR et la CPP sont également l’ombre d’eux-mêmes. Les scores obtenus par ce triumvirat au cours des différentes joutes électorales ont toujours oscillé entre zéro et moins l’infini. Leur impopularité est si criarde que ces partis participent rarement aux consultations électorales. Alors que ces sous-fifres Francis « LeCon », Henri Kolani Lardja et Gilbert Atsu appellent les Togolais à opter pour le maintien de l’ordre établi, il n’y a pas de quoi s’alarmer outre mesure parce que cette bande de loosers n’a malheureusement pas de militants. On ne voit pas quel Togolais sérieux obéirait à ces plaisantins qui ne réfléchissent que par leur panse.

On peut toutefois noter quelque chose de positif dans leur sortie. Ce sont des gens qui ont toujours clamé être de l’opposition et pollué l’environnement politique au Togo. En prenant fait et cause pour l’argent de Faure Gnassingbé, ils se sont démasqués eux-mêmes. Si les autres « podosants » peuvent avoir le courage de clarifier leur position une fois pour toute, la scène politique togolaise serait un peu assainie.

Liberté Hebdo

 

Laisser une réponse