Syrie – Et l’assaut final fut donné sur Homs contre les terroristes syriens

0

  

Les médias “mainstream” semblent redouter ce moment. Est-ce parce qu’ils ne pourront plus nous abreuver de la prose morbide et mortifère de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) dont les récits évanescents et mensongers se feront plus rares si les terroristes sont défaits ? Vivement que ça arrive vite. Le plus tôt serait le mieux. Sans fioriture ni tambour, je dis oui. Marre de ces terroristes soutenus par l’Occident.

Blaise Pascal disait: “Le MOI est haïssable”. Or, dans ce dossier syrien, le traitement médiatique est biaisé et fort manichéen, ne laissant pas la place au doute, au recul. Certains croient détenir la vérité. Depuis le début, ils n’ont pas varié d’un iota. Ils croient mordicus à leur version. Ils arment les terroristes mais osent parler de civils qui seraient massacrés par l’armée syrienne.

Les terroristes sont aux abois. C’est la grande débandade à Homs dans le quartier de Baba Amr tenu par ces fous à lier extrémistes dont les ramifications conduisent à des liens avec des fondamentalistes musulmans, prêts pour un califat au détriment de la République laïque. Des contingents entiers fuient vers le Liban et d’autres vers la Jordanie mais, les autres, encerclés à Homs, devraient se rendre. Selon un responsable syrien, l’assaut final n’a pas été donné plus tôt car, il fallait que les traîtres à leur nation vident toutes leurs réserves. Les forces syriennes se seraient déployées ce soir aux postes frontières avec le Liban et la Jordanie pour couper les bases arrières des galopins. Du coup, les renégats ont très peu d’issues de secours, avec notamment la découverte de tunnels secrets. Eux, des militants pacifiques réclamant la liberté et la démocratie ? Que nenni !

Alors que l’armée syrienne ne bénéficie d’aucun appui extérieur, à part le double veto salutaire sino-russe, l’Occident et le Qatar qui violent encore une fois le droit international en armant ces nervis, ont heureusement une marge de manœuvre assez restreinte. Leurs journalistes et/ou espions sont pris en tenaille à cause  de leur inconsistance. Ceux qui se réclament de la démocratie sans être des démocrates mais plutôt des terroristes, qui tuent, pillent, et menacent des innocents, doivent être éradiqués. Plus dure sera leur chute ! Allez, vas-y Bachar !

Allain Jules
 

Laisser une réponse