Rififi dans la Diaspora: Lamboni Charles n’est pas le Délégué de la Diaspora Canadienne

0

La nécessité de trouver un représentant de la diaspora en Amérique du Nord est un fait. Certes il y a des personnes ressources qui font le travail de tous les jours, des représentants d’Associations de Togolais et d’amis du Togo qui oeuvrent inlassablement pour le bien être des Togolais ici et au pays.Une implication de tous les Togolais au sein de la diaspora canadienne serait plus appréciée, mais le monde étant ce qu’il est, certains togolais ne se sentent pas concernés par les problèmes de la diaspora et c’est bien dommage.

C’est dans la catégorie de personnes qui ne se sentent pas obligées de participer au travail de la diaspora ici au Canada que moi je classe Charles Lamboni. Vous comprendrez alors ma surprise, celle de l’ATCERDS (Association Togo Canada pour l’Entraide la Recherche et le Développement Sociale), je ne veux pas parler de la Diastode et de la CTC. Plusieurs personnes m’ont contacté pour me demander d’une part qui était Lamboni et ce qui lui conférait le titre de Représentant de la diaspora Nord américaine.

L’homme, je l’ai rencontré une fois au cours d’une réunion informelle organisée par le Professeur Aime Gogué, Alexis Ajavon et moi-même. Nous étions tous étonnés qu’il puisse vivre au Canada et ne pas s’impliquer dans la recherche de pistes de solutions pour l’avènement de la démocratie, malgré les déceptions et autres complications. Il nous avait dit qu’il était déçu par le comportement des togolais au Canada et qu’il ne souhaiterait plus seul se lancer dans une lutte, raison pour laquelle depuis qu’il est sur le sol canadien il adopte un profil bas. Je lui ai alors dit qu’en tant qu’ancien président d’un mouvement estudiantin, je crois qu’il doit être d’accord avec moi que tant que la lutte n’est pas finie on est obligé d’une certaine manière par soi-même, garder le cap peu importe le soutien dont on bénéficie. Nous avons ensuite parlé de l’ATCERDS, de ses réalisations, de ses buts pour finalement décider de travailler ensemble. Nous avions échangés nos coordonnées. La première surprise est venue quelques jours plus tard, alors que nous nous organisions pour l’envoie de livres scolaires au pays et ceci dans un projet humanitaire. Je lui avais téléphoné pour lui demander son aide afin d’organiser tout cela avec Alexis Ajavon car moi j’étais à Baie Comeau (12 heures d’Ottawa). Etant absent, je lui ai laissé deux messages, de même qu’Alexis. À l’heure ou j’écris ces lignes il n’y pas eu de retour d’appel. La deuxième surprise est venue lors de la constitution du noyau primitif d’un groupe de réflexion des Togolais à Ottawa. Nous avons alors contacté à nouveau Mr. Lamboni dans le cadre de ce travail et c’est toujours sans réponse de sa part. Après Discussions et vue l’enthousiasme qu’il avait suscité à notre première rencontre, j’ai cru bon de contacter le Professeur Aime Gogué et demander de ses nouvelles. Le professeur m’a fait savoir qu’il était toujours à Ottawa mais qu’il était très difficile de le joindre car Charles a recommencé les études et durant la période scolaire, il vit en Hermite, mais qu’il lui dira de me contacter. Ce groupe de réflexion fut créé sans que nous ayons de ses nouvelles.

Je tiens ici à souligner le travail remarquable de ce groupe dans la préparation de la venue de Kofi Yamgnane, pour une fois, il était permis de rêver, tant les rencontres prévues et les confirmations de rencontres reçues auprès des Parlementaires, Elections Canada, Ministère des Affaires Etrangères et commerce international du Canada, des organismes œuvrant en Afrique et des personnes ressources, dépassaient tout ce qui avait été fait jusqu’ici au Canada.
Il faut également souligner que tous les leaders de passage au Canada ont été reçus au même titre, Mr. Gil Olympio y compris.

La question que l’on se pose est la suivant : Pourquoi Mr. Lamboni s’est octroyé le titre de représentant ou de délégué de la diaspora nord Américaine ? A-t-il un agenda caché ? Pourquoi utilise t-il ses compatriotes de l’Amérique du Nord pour se faire un capital politique? N’a-t-il pas encore compris que le temps du désir de paraître par des actes unitaires mal placées est révolu ? Ne pense t-il pas que sa façon de faire ressemble beaucoup à des méthodes contre lesquelles nous luttons ? à des méthodes de voyou ? Mr. Lamboni ne représente pas les Togolais en Amérique du nord. Mr Lamboni ne représente que lui-même. Il a été certes le représentant des étudiants togolais et a défié le régime. Mais en Amérique du Nord et plus particulièrement au Canada où il réside, il ne représente personnes. Il y a quand même des personnes crédibles et de références en Amérique du nord, qui même si on n’est pas toujours d’accord avec elles, on est contraint de constater qu’ils font un travail qui va dans sens du changement souhaité par tout le monde. Au Canada on connaît ceux qui se dévouent corps et âme pour aider les plus démunis de notre pays par des projets humanitaires et aussi qui militent pour la cause togolaise. Pour être délégué de la diaspora Canadien, il y a des structures qui sont incontournables: Diastode, CTC, ATCERDS, ATM et j’en passe. Même si ces structures ne sont pas toujours fonctionnelles comme on le souhaiterait, elles sont présentent quand il s’agit de défendre la cause togolaise et il reviendrait donc à celui qui veut représenter la diaspora de s’y faire d’abord membre et de travailler de façon collégiale pour redynamiser ces structures.

Que Mr Lamboni aille dire aux médias qu’il est le représentant de la diaspora nord Américaine est un fait, mais qu’il ait été reçu par les chefs de parti à ce titre, c’est quand même extraordinaire.
Les appels que j’ai reçus concernant cette affaire vont plus dans ce sens. On s’étonne à juste titre que quelqu’un qu’on ne connaît même pas dans la grande communauté togolaise au Canada, puisse aller parler en son nom. Il semble que le Togo se dirige vers le bout du tunnel, il semble que la lumière du jour se lève sur le Togo après tant de sacrifices, ne laissons pas le champ à d’autres faux prophètes. Lamboni Charles vit au Canada, du moins il ya quelque mois je ne sais pas ses rapports avec la diaspora aux USA. Ceux que j’ai contactés aux Etats Unis le connaissent vaguement de nom. Ceci étant, je ne peux pas affirmer qu’il ne fait pas partie d’un groupe qui représente les togolais résidant au USA en tout ou en partie. En revanche, je peux dire qu’au Canada, il n’a rien fait et ne fait rien pour mériter ce titre de représentant de la diaspora qu’il s’est octroyé. Personne ou aucune association ici au canada lui a décerné ce titre ou lui a confié une mission quelconque auprès des leaders de l’opposition.

Plusieurs compatriotes des Etats-Unis et du Canada se joignent à moi pour condamner avec vigueur cette façon de faire de Mr. Lamboni Charles.

Bonaventure Kodjo Ayena

Laisser une réponse