Répression et brutalité de Faure lors de la marche pacifique du 7 juin 2013 :Communiqué CST ARC-En-CIEL

0

Ce vendredi 7 juin 2013, le Collectif « SAUVONS LE TOGO » et la Coalition ARC-EN-CIEL ont appelé les populations à manifester à Lomé pour exiger : la libération inconditionnelle et immédiate du Chef d’escadron Olivier Poko AMAH, Abass Frédéric KABOUA et de tous les militants arbitrairement arrêtés et détenus ; des salaires, bourses, allocations et indemnités à tous ceux qui les réclament, tout de suite ; la fin de l’impunité : arrestation et jugement des vrais incendiaires de marchés et autres criminels d’Etat ; la fin de l’instrumentalisation de la Justice ; le changement démocratique : soumission au peuple ou démission du pouvoir politique.

Le Collectif « SAUVONS LE TOGO » et la Coalition ARC-EN-CIEL remercient les populations qui, répondant à cet appel, sortaient massivement pour participer à cette marche pacifique lorsqu’elles ont eu la surprise de constater que les 6 points de départ fixés ont été assiégés par les forces de sécurité qui ont été déployées à chaque endroit. Des agents armés, portant sur tout le corps des armures et chargés dans deux fourgonnettes, l’un de la Police, l’autre de la Gendarmerie, avaient pour objectif d’impressionner, d’intimider et de réprimer les populations.

Alors que les manifestants affluaient sur les lieux de la marche qui n’avait même pas encore démarré, les éléments de l’Unité spéciale d’intervention de la Gendarmerie (USIG) se sont déchaînés sur eux, à coups de cordelettes portant des boucles métalliques, en blessant beaucoup parmi lesquels de nombreuses femmes.

Au point de départ de Bè-Kodjindji tout particulièrement, les femmes, révoltées par cette lâche et sauvage répression, se sont assises sur la voie pavée en guise de protestation.

Ce fut alors que commencèrent les tirs de grenades lacrymogènes sur les pauvres dames qui n’exprimaient que pacifiquement leur sentiment de révolte.

Un tir tendu de grenade lacrymogène a atteint une dame à l’oreille gauche qui fut quasiment arrachée avec fracture des os internes. Admise à l’Hôpital secondaire de Bè, elle dut être évacuée de toute urgence au CHU-Tokoin pour une intervention chirurgicale immédiate.

Nombre de blessés furent également occasionnés dont certains, admis dans les centres de santé, y ont été soignés. Près d’une dizaine de manifestants dont un député ont également été arrêtés.

Le Collectif « SAUVONS LE TOGO » et la Coalition ARC-EN-CIEL, dénoncent et condamnent avec la plus grande vigueur cette répression aveugle qui s’est déchaînée contre d’innocents citoyens, en application d’une décision illégale et anticonstitutionnelle d’interdiction prise par les autorités togolaises.

Ils exhortent les populations à ne pas baisser les bras et à poursuivre la résistance face à un pouvoir illégitime qui, comme on le voit avec l’actuel processus électoral vicié, recours à la mise en application de mesures illégales à répétition pour s’accrocher au pouvoir.

Dans ce cadre, le Collectif « SAUVONS LE TOGO » et la Coalition ARC-EN-CIEL appellent tous les citoyens de Lomé et ses environs ainsi que ceux d’Asahoun à se mobiliser massivement pour enterrer dignement Etienne YAKANOU, militant de l’ANC, assassiné par manque de soins à la Gendarmerie nationale le vendredi 10 mai 2013 selon le programme ci-après :

Vendredi 14 juin 2013, 18 H : veillée au Stade Oscar Anthony à Lomé et dans la maison familiale à Asahoun ;

Samedi 15 juin 2013, 6H 15 : levée du corps à la morgue du CHU-Tokoin suivie de la messe d’enterrement en l’Eglise St Antoine de Padoue de Hanoukopé, à 7H, et de l’inhumation à Asahoun.

Peuple togolais, par ta foi, ton courage et tes sacrifices, la nation togolaise doit renaître !

Pour le Collectif, Le Coordinateur

SIGNE

Me Ata Messan Zeus AJAVON

Pour la Coalition ARC-EN-CIEL, La Présidente

SIGNE

Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON

 

Laisser une réponse