Que fait au juste François Hollande en compagnie de ces chefs d’Etats voyous et corrompus d’Afrique ?

0

Jérôme Cahuzac a été sonné de remettre le tablier du ministère du budget par ce qu’il a planqué son argent en compte Suisse et menti à propos, donc pour évasion fiscale entre autres. D’autre parts, une poursuite judiciaire est ouverte contre Claude Guéant, ancien ministre de l’intérieur sous le tonitruant président Français Nicholas Sarkozy pour cause de détournement de fonds lié à l’affaire d’équipement de la police ivoirienne. Si Hollande ne veut plus se voir en compagnie de Jérôme Cahuzac par-ce-que ce dernier n’est plus en odeur de sainteté, pourquoi aime-t-il tant se pavaner avec ces présidents africains (pas des ministres) qui s’illustrent par le siphonage des deniers publics, argent qu’ils planquent dans les paradis fiscaux européens (donc coupables de blanchiment d’argent)? C’est très triste pour les africains de voir leurs présidents plantés droits, tels des poteaux de mats à l’heure de la monté des couleurs du pays colonial, la France. Ils y sont et se fendent en rire d’esclaves pour fêter l’octroi du prix Houphouët Boigny pour la paix à Hollande. Par ailleurs, qu’a-t-il fait ce dernier pour la paix dans le monde pour que le prix de Paix Houphouët Boigny lui fût attribué ? Est-ce pour la guerre coloniale au Mali ou l’Occident a beaucoup à gagner plus que les Africains ?

 

Pour un prix à remettre, il faut que le peuples africains escroqués, pillés, spoliés et humiliés, dont les enfants tirent le diable par la que, paient un déplacement couteux et un séjour princier dans des hôtels 5 Etoiles pour que leur dirigeants aillent en France pour faire les zouaves et se rivaliser en singerie juste pour le bonheur de leur frères et ami francafrican Maçon François Hollande.

Scrutons un peu certains de ces présidents qui ont fait ce déplacement : Blaise Compaoré, le torpilleur du dialogue inter-togolais, pyromane et pompier attitré ; celui-là qui a fait tomber le ciel sur l’ivoirien, et grand dictateur du Burkina-Faso, avec à son actif près de 26 ans de pouvoir. Ali Bongo, fils de son père, celui qui est née dans un fauteuil présidentiel, l’homme qui a truqué les élections présidentielles pour se faire installer au pouvoir par Sarkozy. Idriss Debby Itno, l’autre garçon de course de la France, celui-là qui s’aplatit pour que les Français pompent gracieusement le pétrole Tchadien tout en lui assurant des retro-comissions et en lui garantissant le pouvoir. D’ailleurs, que cherche le prix de paix H.B., du nom de l’ancien président de RCI, en France, au même moment où les ivoiriens sont sur les braises ardentes et souffrent sans jugement dans les geôles de Alassane Ouattara ?

On note l’absence du tortionnaire attitré Faure Gnassingbé, mais je parie qu’il n’est absent que physiquement : il a certainement déjà envoyé son « jembe » remplis de liasses pour payer son dû. On décerne le prix de paix a Hollande alors que lui qui, dans son discours de victoire le soir du 6 juin 2012 a vite fait de sonner la fin de la francafrique, regarde ailleurs lorsque les opposants togolais, innocents, sont embastillés pour un oui ou un non, torturés même tués. Dans cette affaire d’incendie, au nom de la francafrique, des sapeurs-pompiers, spécialistes en incendie ont fait le déplacement pour investigation, mais à ce jour, les résultats n’ont toujours pas encore été rendu public. Abass Kaboua est en prison parce qu’il est victime d’un complot ourdi de la part de Faure Gnassingbé. Olivier Amah Poko est en prison pour un délit d’opinion. Ce Commandant de la Gendarmerie Togolaise, a été en amont et en aval de la torture au Togo. Il a été en Genève comme président d’une association des victimes de la torture, association qu’il a créé à la suite de son incarcération et torture pour une louche affaire de coup d’état que Faure Gnassingbé et ces sbires lui ont collé. En Genève ou il fut reçue en héros, il a démontré carte sur table comment la torture est devenue monnaie courante au Togo. Les institutions de ce machin d’ONU et la fameuse Communauté Internationale ont juré par monts et vallées qu’ils feront tout pour que cesse la torture et les arrestations fantaisistes au Togo. Aujourd’hui, la triste réalité dans ce pays où règne le cleptomane, obsédé sexuel, doublé d’ivrogne, j’ai nommé le tristement célèbre Faure Gnassingbé, dans ce pays donc, les prisonniers politiques remplissent nos prisons, avec les décès qui en résultent. Cette Communauté Internationale (réduite à l’Occident) est si autiste par le bruit du déversement des armes au port de Lomé et par le bruit d’extraction des matières premières qu’elle n’a plus d’oreilles pour les victimes de la torture au Togo, en RDC, RCI et ailleurs. Ce sont ces sommes volées aux contribuables africains dépensées de façon folles en Europe, qui par ce que les anglo-saxons appellent « revolving door» se retrouvent entre les mains des commerçants véreux que sont la BM et le FMI qui reviennent les prêter à un taux d’intérêt exponentiel au Africains. En ce moment même, la Banque Mondiale vient encore de déverser 7 milliards de francs CFA dans les poches trouées des gouvernants togolais, pendant que l’argent pillé par ces gangsters d’état fait le mouvement dans le sens inverse : Suisse! La Banque Mondiale et le FMI (ces outils coloniaux dissimilés) savent pertinemment que Faure Gnassingbé et affidés vont subtiliser ces fonds au détriment de la population. Cela ne les empêchera pas de revenir pour dire que le Togo sera un mauvais emprunteur ; ils vont encore passer de l’argent à ce dernier pour qu’il éponge sa dette.

Toutefois, puisque le Togo est un client à risque, le taux d’intérêt du nouveau prêt sera plus élevé, et ainsi de suite, pendant que l’argent pillé par la famille Gnassingbé au Togo nourrit les banques du saint Vatican. Pour retourner l’ascenseur a Faure Gnassingbé, il faut instrumentaliser ‘Sa sainteté’ Nicodème Barrigah, ce complice de la dictature togolaise pour endormir les Togolais pendant qu’on les tue. Il est ou monsieur le président de la soi-disant CVR pendant que d’honnêtes citoyens sont emprisonnés, torturés et tués ?

L’UE a pompé des millions d’Euros dans la modernisation de la justice au Togo. Et c’est cette justice ‘très modernisée’ qui a condamné et embastillé le député Kpatcha Gnassingbé, sans avoir au préalable exigé que son immunité parlementaire fut levée. C’est cette justice qui a inculpé et jeté en prison Frederic Abass Kaboua, après l’avoir accusé d’association de malfaiteurs dans l’affaire des incendies, je dis association et réunion avec malfaiteurs le jour même où il était sur le lit d’hôpital a 6000 km de du Togo. L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, en moins d’un an à son poste au Togo a paré de la misère noire dans laquelle vivent les Togolais, surtout ceux du Nord. Gilchrist Olympio, le soutient inébranlable du régime dictatorial de Faure Gnassingbé, lui a amené l’euphémisme plus haut quand il décrivait la misère dans le nord Togo. Tenez-vous bien, il l’a assimilé à l’esclavage. Et on demande au togolais de ne pas dénoncer cela. Surtout le vaillant peuples Kabye doit applaudir au nom du ‘mendefrerisme.’ Faut pas critiquer ‘Dadja’, ou ‘Tam’, il va se fâcher contre vous. C’est pour cela en réalité qu’on fait tant de misère à Abass Kaboua et a Olivier Amah. On leur en veut à mort pour avoir osé dénoncer Faure Gnassingbé, tout Kabye qu’ils sont !

Pourquoi ce qui est vrai en France doit-elle faux en Afrique. Non, nous Africains n’acceptons plus que ce qui est vérité en deçà des Pyrénées soit obligatoirement mensonge au-delà ! Nous voulons aussi qu’en Afrique, l’éthique, et la morale en politique soit une réalité. Nous voulons des dirigeants propres !

Koffi Apati-Bassah

New-York City

Laisser une réponse