Remerciements à tous les démocrates

0

Le samedi 11 septembre 2010, le pouvoir RPT-AGO de Faure GNASSINGBE, assisté des  services de renseignements togolais, s’est livré à mon encontre à une manipulation politique tendant à accréditer que je serais à l’origine d’un complot imaginaire. Celle-ci serait doublée de manœuvres d’intimidation consistant à encercler mon domicile toute une journée, pour m’empêcher vaquer à mes occupations d’homme libre et de me rendre à la 23ème marche de contestation des résultats de l’élection présidentielle du 4 mars 2010.  C’est une atteinte directe à la liberté d’aller et de venir et une forme de séquestration qui a aussi touché Jean Pierre Fabre, le Président de l’Union des Forces de Changement.

Nous avons largement expliqué dans un communiqué du 11 septembre, de quelle manière cette opération de désinformation par l’utilisation de contrevérités, a été montée de toutes pièces. Sur la base d’informations fallacieuses et fausses publiées sur ma personne sur un site Internet où les articles ne sont pas signés, les services de renseignements de Faure Gnassingbé ont décidé de me séquestrer.

Il importe que les populations et les médias prennent conscience de la position partiale choisie par l’Etat togolais contre des personnalités représentant une partie de la population. L’absence de crédibilité et de fiabilité sert maintenant de critère pour empêcher la liberté d’aller et de venir, pour empêcher les marches de protestation contre un régime qui a usurpé les élections présidentielles en 2005 et 2010, et ne peut représenter le peuple togolais dans l’état car illégitime.

Au cours de cette journée très agitée, tant autour de mon domicile que sur le  parcours de la 23ème marche de protestation marquée par les exactions de forces de l’ordre, de nombreux mouvements de lutte citoyenne au Togo, m’ont apporté leur entier soutien dans cette épreuve, et ont immédiatement alerté en temps réel par leurs réseaux, l’opinion publique internationale et la diaspora, de ce qui était en train de se passer à Lomé.
Je tiens ici à les remercier personnellement de ce soutien, et les encourager à rester mobilisés pour défendre la cause de la vérité des urnes et des comptes publics au Togo. Sans cette réactivité exemplaire, je ne sais pas ce que le pouvoir antirépublicain aurait fait de ma personne et de ma famille. Je parle ici en tant que représentant d’un mouvement citoyen, mais nul n’ignore ma qualité de représentant d’une partie de la population togolaise qu’un tribunal local tente de neutraliser.

Le pouvoir RPT-AGO de Faure GNASSINGBE, qui continue de refuser toute solution véritable de sortie de crise, à l’instar des 22 propositions du CVU, a choisi délibérément de s’enfermer dans la voie d’une gouvernance répressive, pour tenter de faire taire la contestation populaire. Le 4ème  pouvoir que constituent les médias doit pouvoir continuer à exister car c’est aussi grâce à vous que la vraie démocratie togolaise se construit.

La résistance citoyenne dans le Togo tout entier est aujourd’hui plus forte que les manœuvres d’intimidation et la répression aveugle. Cela signifie que nous sommes sur la bonne voie, et que l’avènement d’un Togo libéré est un horizon désormais visible.
Les femmes et hommes de la liberté continueront à compter sur vous, les médias, pour que le Togo accouche d’une démocratie où il fait bon vivre, où l’information circulera librement. Merci  pour votre soutien !
 
Agbéyomé Kodjo
Coordinateur national provisoire 
 

Laisser une réponse