Quand Fabre toilette Gilchrist Olympio

0

C’est l’histoire du toiletteur toiletté. En 2007 Gilchrist toilette le trio Amah  Gnassingbé, Antoine Bodjona, et Sani. En ce temps, Fabre du haut de toute sa puissance de fougueux secrétaire de L’UFC, jette son dévolu sur le chercheur. Par radios locales interposées Fabre et Patrick Lawson taxent l’unique chercheur dans son domaine que leur pays possède d’un débile mental. Les recherches de feu Amah Gnassingbé sur le VIH deviennent une moquerie, un non évènement, une histoire d’un fou qui ne sait pas ce qu’il cherche. Frustré dans sa peau comme dans ses veines, l’homme se rabat sur son ethnie : les Kabyès. Dans la foulée, Antoine Bodjona se rapproche de son fils ; pourtant très critique au départ envers son rejeton. Les jours passent, Olympio par radios internationales dit et se dédit. Cultive la politique des bourdes. Entre autres , nous sommes le plus grand parti [Ndlr : UFC]. Nous n’avons pas besoin des autres partis. Où encore Bafilo est un village…. Les analystes ont tous tablés sur une fumée noire qui se cachait derrière ces coups de gueule d’Olympio qui ne sont pas à leurs yeux anodins.

Les sections UFC dans la diaspora sont consternées. Aucun de ces chefs n’osent en parler. Trop dangereux ! Il ne faut pas surtout s’attirer les foudres de ceux que la presse togolaise taxe de « Talibans de l’UFC ». Lesquels Talibans, seraient ces jeunes et vieux décidés  à aller avec Gilchrist dans la tombe.

Le RPT aux aguets. Pascal Bodjona achète « Gil » à un franc symbolique !

Quand le RPT apprend que les bourdes de Gilchrist nuisent au parti et qu’une refonte de tout le système s’avère indispensable, il s’approche plus de Gichrist Olympio. Il faut  savoir de tout ce qui se trame à l’UFC. Solitoki devant les restes du RPT encore vivants  à Bruxelles se veut serein. Les ambassadeurs comme Félix Sagbo à Bruxelles et Comla Paka à Berlin disent à qui veut les attendre que le RPT a un plan pour revenir aux affaires. Les élections de 2010 seront un passage, un rituel connu comme les précédentes élections . Akoussoulelou Bodjona s’approche du guru de l’UFC. Sa femme a pour parrain Olympio. Ensemble, ils peaufinent les plans.

Bodjona n’est pas à sa première expérience. C’est lui qui a évincé Akadé alors tout puissant patron du HACAME. C’est aussi lui qui a conseillé avec des officiers aussi corrompus que leurs galons et ont prouvé à Faure que Kpatcha veut le rectifier. C’est par son intelligence que les armes ont été présenté au peuple comme étant de Kpatcha. C’est Bodjona qui est allé faire une fête monstre à quelques mètres du domicile de Kpatcha à Kara pour savourer les élections du 4 mars 2010. C’est aussi lui qui a mis sous sa coupe tous les journalistes et hommes politiques au Togo. Un universitaire est allé jusqu’à ironiser au Lynx : « A l’allure où le Togo va, Pascal Bodjona va finir par s’acheter tout le pays ».C’est  Bodjona qui jurait que feu Atsutsè Agbobli était de trop ! Tous ceux qui sont proche de Pascal Bodjona disent que Atsutsè était l’homme politique qu’il haïssait le plus au Togo. Des enquêtes sur la mort du journaliste, écrivain et homme politique vont t-elles rejaillir un jour sur Bodjona Pascal ? Passons . Un deal est du coup fomenté. Olympio le met à exécution aux Etats Unis. Fort du principe selon lequel en politique on peut créer le hasard ,un accident de circonstance est mis en application. En définitive,la formule était de brouiller le parti. À la fin, une erreur de dépôt de candidature pour délais non respecté de candidature était retenu. L’UFC comprend rapidement  « l’intelligence dans le cynisme » du duo RPT- Gilchrist. Jean-Pierre Fabre met les bouchées double et présente sa candidature. C’est la guerre. Elle est consommée quand le public jette du sable sur le héros, mieux le miraculé de l’attentat de Soudou lors d’un meeting du FRAC.

Olympio humilié, jure a qui veut l’entendre que Fabre et amis le payeront cher, très cher. Plutôt que de chercher à se venger avec l’aide de certains de ses amis de l’UFC, Gilchrist s’approche de l’ennemi de son ami. Pascal Bodjona ne demandait pas mieux. Au prix d’un franc symbolique, Bodjona l’achète et le tance de jeter tout le venin qu’il a sur d’abord le peuple togolais, ensuite l’UFC son parti et au final Jean-Pierre Fabre son fils. Le vieux exécute et sort le communiqué qui fait mention de l’entrée de l’UFC au gouvernement. Signe des temps Blaise Compaoré est revenu en force le conseiller de céder aux caprices du RPT, et de Faure. Sous d’autres cieux, quand on prend de l’âge, la petite génération ne rêve que de finir comme ces vieux qui ont écrit l’histoire de leur peuple et fait rentrer leur peuple dans la modernité. Même aux derniers jours de sa mort, ce que Eyadema regrettait le plus est de n’avoir pas unifié son peuple.

Apparemment Gilchrist Olympio a choisi un autre chemin : celui qui fait qu’a son âge il voudrait mieux vivre que ces togolais dont l’âge serait de quinze à vingt ans et qui représentent 70% de la population togolaise. Choqué par ces mille et une bourdes c’est tout le bureau de l’UFC avec en tête un Jean-Pierre Fabre qui a envoyé au  vieux, vrai-faux politique un communiqué où il est a son tour toiletté.

Natchaba toiletté en 2005 par le RPT à désormais un ami avec qui il devrait terminer leurs jours en jouant ensemble du Wari.

Anicet Moutouari, Igomzikpé Malika  Lynx.info

Laisser une réponse