Presse au Togo : Le groupe Liberté dispose désormais de correspondants régionaux

0

 

Le groupe de presse Liberté vient de créer sept postes de correspondants régionaux au Togo. Une première dans les annales de la presse privée togolaise. Le quotidien privé Liberté rejoint ainsi le quotidien national Togo Presse qui s’appuie souvent sur les correspondants de l’agence togolaise de presse. Les sept postes se répartissent comme suit :

Zone 1 : Tsévié (Zio, Avé, Yoto et Haho)
Zone 2 : Aného (Lacs, Vo et Bas Mono)
Zone 3 : Atakpamé (Ogou, Moyen Mono, Est Mono, Amou et Wawa)
Zone 4 : Kpalimé (Kloto, Agou et Danyi)
Zone 5 : Sokodé (Tchaoudjo, Blitta, Sotouboua, Assoli, Tchamba et Bassar)
Zone 6 : Kara (Kozah, Kéran, Binah, Doufelgou et Dankpen)
Zone 7 : Dapaong (Tone, Oti, Tandjoare, Kpendjal et Cinkassé)

Tout ceci, pour promouvoir la liberté d’opinion et d’expression au Togo, selon le patron du groupe de presse Liberté Zeus Komi AZIADOUVO. Les 15 et 16 mars derniers, ces sept correspondants venus de l’intérieur du pays ont été conviés à une formation de renforcement de capacités sur les thèmes : « Genres journalistiques », « Investigation journalistique », « Règles applicables aux journalistes », « Journaliste face aux enjeux du monde rural » et « Journaliste et radio ». Une session qui s’inscrit dans le cadre d’un projet financé à 12600 dollars US par le Programme international pour le développement de la Communication de l’UNESCO et qui prend en compte toutes les préfectures du Togo. Cette formation a pris fin vendredi après-midi avec la remise de matériels composés d’ordinateurs, d’appareils photo numériques, de chargeurs et de clés USB aux sept correspondants appelés à leur nouvelle fonction pour plus de liberté d’opinion et d’expression. « Constituer un réseau de correspondants est pour nous une priorité. D’abord parce que cela remédie à l’éclatement des services et à leur éloignement géographique sur différents sites. Ensuite et surtout parce que le réseau va nous alimenter en informations fraiches », explique le patron du groupe de presse Liberté Zeus AZIADOUVO. Du côté des correspondants régionaux, la satisfaction de pouvoir contribuer à l’éclosion d’un Togo où l’information ne serait plus une denrée rare, se lisait sur les visages. « Je me sens fier de participer à présent à l’essor d’une société mieux informée et plus aguerrie. Avec le matériel mis à notre disposition, nous allons nous déployer sur le terrain pour offrir des informations de premières mains aux populations. Ce qui est une très bonne chose surtout quand on sait que le Togo a toujours baigné dans l’opacité et le déficit de communication des gouvernants », a déclaré Tony Ayemissou basé à Atakpamé à environ 175 km de Lomé. Le groupe Liberté étend ainsi ses tentacules à travers le pays. 

Malam Baba Lynx.info

 

 

Laisser une réponse