Nicolas Lawson : Faure Gnassingbé joue avec le destin de notre pays.

0

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 AOUT 2012

Le 2 Août 2012, le nouveau Premier ministre nommé par Mr Faure Gnassingbé a fait approuver son gouvernement et sa fadaise de programme par 66 députés sur 81. Ainsi le tandem constitué par Faure Gnassingbé et Gilchrist Olympio dispose de plus de la majorité qualifiée de 65 députés, soit les 4/5, pour faire les réformes constitutionnelles et institutionnelles sans avoir besoin de l’ANC et du CAR. Malheureusement dans le désordre des esprits et dans l’abject dévoilement des consciences entretenus par la classe politique, ils ont bloqué les réformes décisives que souhaite la majorité de notre peuple et que le CPDC rénové avait compilées et remises à l’ancien Premier ministre Gilbert Houngbo.

Le prétexte du consensus n’est qu’une petite attrape impliquant malice, espièglerie et mauvaise foi des acteurs politiques. Mr Faure Gnassingbé en profite pour jouer avec le destin de notre pays. Il œuvre à livrer nos concitoyens aux convulsions et aux maux d’une révolte populaire. Comment un Chef d’Etat responsable peut-il disposer aussi cyniquement ses frères et sœurs à languir dans la misère et dans la désespérance ? Mr Faure Gnassingbé viole impudemment la devise de notre pays : « Travail, Liberté, Patrie », en laissant des centaines de milliers de nos jeunes sans travail, en emprisonnant injustement nos compatriotes et en endettant abusivement notre patrie avec la complicité des étrangers prédateurs. Avec ses sybarites incompétents, bigots et méchants, il fait courir à notre peuple un nouveau risque de violences, de souffrances et de crimes.

Pour le PRR tout nouveau dialogue entre les tartufes de la politique au Togo ne peut servir que leurs intérêts personnels et malsains. Nous devons nous préparer à la restitution générale. Le peuple doit se disposer à mettre un terme avec fracas à la gouvernance avilissante, perfide et calamiteuse de Mr Faure Gnassingbé. Le PRR est prêt et le secondera pour fonder la nouvelle société, c’est-à-dire ce grand hospice de l’ordre républicain, de la justice sociale, de la solidarité humaine, de l’unité nationale et du bonheur commun.

Nicolas LAWSON

Président du PRR

Laisser une réponse