Majorité silencieuse ou  » cafards affamés  » ?

0

La polémique a été soulevée mardi dernier par Nicolas Lawson, Président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR). Reçu par le confrère de Radio Fréquence 1, le patron du PRR avait eu des dents dures contre le pouvoir et l’opposition dont il se réclame.  » Nous avons tous échoué dans cette lutte contre le pouvoir RPT qui a ruiné et détruit le pays et continue d’affamer le peuple.

Mais principalement, le président le l’UFC doit s’effacer pour libérer le pays. Depuis 32 ans, il a échoué tout comme le pouvoir RPT qui n’a fabriqué et légué au peuple que des délinquants. Et ces délinquants ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal. L’essentiel pour eux, c’est que les fossoyeurs restent au pouvoir. Tout comme je ne conçois pas que Faure succède à son père Eyadéma, je n’accepte pas que Gilchrist puisse venir au pouvoir après Sylvanus. Le Togo n’est pas une dynastie. Je les combattrai au même titre « , a déclaré le bouillant opposant en perte de vitesse.

Nicolas Lawson, spécialiste des tirs groupés en insultes contre le RPT et l’UFC a encore laissé éclater sa colère lorsqu’il lui a été démandé de se prononcer sur l’investiture de Faure Gnassingbé comme candidat à la présidentielle de 2010 par un groupe d’associations et de mouvements sous le label de  » majorité silencieuse « .

Sans cagoule ni gant, le président du PRR trouve que ces jeunes qui se disent de la majorité silencieuse sont  » des cafards qui sont sortis pour chercher à manger. Lorsque Faure encourage la paresse des jeunes par l’accroissement du chômage, c’est ce à quoi on peut assister. C’est ce que Eyadéma aussi faisait en son temps en distribuant l’argent du pays à des délinquants et voleurs qui viennent lui lire des motions. C’est scandaleux et honteux pour le Togo « .

Durant les deux heures d’horloge de l’émission, Jean Nicolas Lawson a montré que son encyclopédie en insulte est toujours fournie et riche pour ses  » déraillements verbaux « . Entre nous, avec tout ce qu’on a vu au stade municipal le 28 novembre dernier avec des chefs traditionnels qui se transforment en choristes pour investir Faure, Nicolas Lawson n’a-t-il pas raison en qualifiant cette  » majorité silencieuse  » de  » cafards affamés ?  » Au Togo, on aura finalement tout vu.

 Le correcteur

Laisser une réponse