Londres : Elisabeth II – Dramane 1er, la liaison dangereuse n’a pas eu lieu !

0

Le rêve, c’est comme l’air qu’on respire : c’est gratuit. Donc n’importe qui peut se permettre de rêver n’importe comment à n’importe qui et de n’importe quoi. C’est donc un de ces rêves gratuits qui aura conduit à Londres, en ces moments de festivités olympiques, Dramane 1er, un Moro Naba de la dynastie des Mogoh Naba.

L’homme, une brute aux passé et présent jonchés de cadavres, la main souillée de sang, l’esprit tordu, d’un cynisme déconcertant, vivant de mythomanie et de mythe, croyait en son étoile lorsqu’il embarqua à bord d’un aéronef acquis avec l’argent mal acquis, à destination de Londres.

C’était le coup du siècle. La Reine l’y attendrait. Main dans la main, ils marcheraient dans les rues de Londres, sous le regard stupéfait de ses sujets envoûtés et les applaudissements nourris des sujets anglais de la Reine.

Mais, le conte de fée entre la belle et la brute tournera court. La Reine, contrairement aux apparences, n’est pas naïve. Elle ne s’est donc pas privée de s’informer sur ce Moro Naba traqué par des gens révoltés et pourchassé dans toute l’Europe avec une clameur qui en dit long sur la notoriété de l’individu. Quand bien même il paraîtrait serein et imperturbable, la confiance n’a pas exclu la nécessité du contrôle. Les valeurs sacrées de la Royauté anglaise ne toléreraient pas que par un jeu de négligence, la Reine fût en compagnie d’un homme de peu de valeur.

Alors, il en fut ainsi. La belle  refusa de rencontrer la brute. La brute tenta l’exploit d’une démonstration de mensonge en public. Prévue pour une durée de 2 heures, le spectacle gratuit de mensonge organisé au frais de Dramane 1er, le Moro Naba Mythomane, fut interrompu 25 minutes après. Raison invoquée par la police royale : mensonges publics porteurs d’un risque élevé de trouble à l’ordre public.

Aussitôt après, l’homme fut expulsé des lieux qu’il occupait pourtant à ses frais. Quelle honte !

Mais, c’est lui, Dramane 1er. Il est né avant la honte et le remord ne figure pas dans son vocabulaire. La vérité est son totem familial. Il a horreur de la loi et de la légalité. Il ne se sent bien dans la peau que lorsqu’il est en situation de fraude, de faux et d’usage de faux.

Alors, l’aventure continue. Dramane 1er est revenu au laboratoire du génocide depuis le dimanche dernier. Il cherche encore et encore un autre scoop à la con. L’inspiration en matière de mensonge et de faux, il en a à revendre au prix de gros. Et puis, pourquoi ne serait-il pas inspiré de nos jours ?

Surtout qu’il peut dormir désormais d’un œil, parce qu’il aurait été rassuré par le roi de la Gaulle que les forces gauloises resteraient bel et bien en place pour protéger le trône d’imposture qu’il occupe en tant que Moro Naba.

Mais l’homme propose et Dieu dispose. Et, demain peut ne pas être aujourd’hui.

A Très bientôt.

Hassane Magued

Laisser une réponse