Libération de la Côte d’Ivoire : quel beau silence !

0

Enfin, l’heure du silence est venue. Un silence mystérieux. Un silence plein de message. Un silence qui en dit long. Le silence, comme il en faut aux Guerriers camouflés attendant l’ordre de la hiérarchie pour frapper.

Durant 30 jours, leur parade dans l’invisible s’est terminée avec des résultats extraordinaires. Chaque unité a démontré de quoi elle était capable. Et puis silence. L’ordre a été donné de garder le silence.

Et pourquoi alors ? Pourquoi n’avoir pas continué la marche guerrière vers la bête sauvage afin de l’achever ? Et pourtant nous nous y attendions.

Alors, l’initié répond : silence, la bête se rapproche. Elle a été poussée hors de sa tanière et elle a couru dans tous les sens. Mais elle n’a pas vu d’où est venue l’ombre du chasseur qu’elle a pourtant vu planer. Donc, elle s’interroge et ne comprend toujours pas : comment cette ombre mortelle a-t-elle fait pour la pousser dehors, désarmer son système défensif, sans laisser de trace.

Oui, c’est du grand art. L’art de la guerre ancestrale ; l’art de la chasse de félins, de bêtes féroces. Et parce qu’il s’agit d’un art ancien, seuls des jeunes Guerriers expérimentés et initiés peuvent en exécuter les premiers pas. Précis, puissants et invisibles.

Puis, silence. Aucune trace de pas, aucun bruit, aucune odeur à flairer. Et la bête panique, puis va dans tous les sens, jette ici et là un regard traumatisé, s’en prend aux pauvres passants sans histoires quand bien même, elle sait qu’ils n’ont rien à avoir avec le danger qui rode.

Mais quand est-ce que le coup fatal va-t-il être porté ? Qu’attendent les Guerriers de l’invisible pour porter l’estocade ?

Silence. Le chasseur ne frappe la bête que lorsqu’elle est à sa portée pour recevoir le coup mortel. Or, elle marche enfin dans la direction des Guerriers qui l’attendent après l’avoir fait sortir de sa tanière. Alors, où est votre problème ? La bête sera frappée et elle s’effondrera à jamais.

Célébrons donc ce beau silence plein de majesté et riche en message. La bête est encerclée et les Guerriers ont la main posée sur le glaive.

Que le Dieu de Gloire, l’Eternel des Armées, soit au contrôle de l’assaut final !

A Très bientôt.

Hassane Magued

 

Laisser une réponse