Lettre ouverte de Dr David IHOU au Président Faure GNASSINGBE

0

 

 

« POURQUOI NE PAS TOUT SIMPLEMENT ORGANISER UN REFERENDUM  POPULAIRE, MONSIEUR LE PRESIDENT ? »

 

Excellence, Monsieur le Président de la République

Depuis la signature de l’Accord Politique Global (APG), le 20 Août 2006, notre pays court toujours après « la poursuite des réformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires à la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance ».

Ni les différents gouvernements qui se sont succédés depuis cette signature, ni l’Assemblée Nationale formée à l’issue des législatives de 2007, ni les différends dialogues initiés, ni la formation du Comité de Suivi RPT-UFC, ni les trois Cadres Permanents de Dialogue et de Concertation que vous avez créés depuis le 4 Février 2009, ne sont arrivés à initier concrètement ces réformes.

Force est de constater que les Togolais sont toujours au stade des palabres improductives et des initiatives balançoires aux résultats quasi nuls. Pour toucher une virgule de notre Loi Fondamentale, il n’y a que deux voies possibles :

– la voie parlementaire
– et le référendum populaire

Pourquoi ne pas tout simplement organiser un référendum populaire, Monsieur le Président ?

Vous ne pouvez pas obtenir un consensus et un apaisement politiques complets et tout le temps dans notre pays, et tout comme dans tous les pays démocratiques du monde, le seul exercice crédible, sérieux et qui met tout le monde d’accord est le référendum populaire…

 Au Liberia, la Présidente Hélène S. JOHNSON vient de faire un référendum sur les institutions libériennes et le peuple a tranché, mettant tout le monde à l’aise. En Suisse, tout sujet important est passé au vote, au cours d’un référendum national ou même cantonal, et tout va bien dans ce petit pays où quatre entités linguistiques cohabitent.

Vous pouvez évoquer des contraintes financières, mais elles ne tiennent pas la route, si on combine les différentes élections…

Le CPDC, deuxième formule, avait proposé un système politique avec un mandat présidentiel de cinq ans, renouvelable, une seule fois, dans une configuration identique à la Constitution initiale de 1992, ou un régime présidentiel à la ghanéenne ou à l’américaine, avec un Président et un Vice- Président, se présentant sur le même ticket. 

Je vous propose de combiner ce référendum populaire avec les législatives de 2012, et même les municipales, pour qu’enfin, le Togo tourne définitivement la page des palabres et se mette sérieusement au travail.

Les défis actuels à relever ont pour noms : chômage, industrialisation, vie chère, paupérisation, faible pouvoir d’achat, mal-être etc.

Monsieur le Président, en ce jour du 20 Septembre 2011 où je vous écris ces lignes, cela fait près de 20 jours que je n’ai pas une seule goutte d’eau au robinet de ma maison, tout comme les autres habitants de mon quartier ! J’appelle la direction de la TDE, et un agent me répond que lui aussi n’a pas d’eau chez lui !

Tout en vous souhaitant bonne réception, je vous prie de croire, Excellence, Monsieur le Président, à mes salutations distinguées.

Dr David IHOU
Ancien Ministre de la Santé et de la Population de la Transition Démocratique.

Laisser une réponse