Les 7 milliards de F CFA qui font monter la tension à l’OTR

0

Le montant cumulé est d’environ 7 milliards de F CFA…

A l’heure qu’il est à Lomé, les agents de l’Office togolais des recettes sont sur le pied de guerre. Ils veulent entrer en possession de leurs primes impayées depuis 2014. A ce jour, ils n’ont rien vu venir alors que selon eux, lesdites primes devraient leur être payées. Il s’agit des primes d’incitation, d’encouragement, de direction, de timbres et de rendement des mois de mai, juin et juillet 2014. Le montant cumulé est d’environ 7 milliards de F CFA pour les deux régies financières, douanes et impôts.

A en croire les premiers responsables de l’OTR, la prime d’incitation et les autres devraient être versées aux ayant droits depuis mais « compte tenu des bouleversements intervenus dans les deux régies financières, les choses ont pris du retard ». Des arguments que rejettent les agents pour qui, certains responsables sont en train de manœuvrer pour mettre discrètement la main sur le pactole.

« Ils croient que nous allons oublier ces sous pour s’en mettre plein les poches. Des informations dignes de foi font état de ce qu’un responsable qui se reconnaîtra d’ailleurs dans la boîte a reçu des cartons d’eau vitale bourrés de liasses. D’où proviennent ces sous ?

Ecoutez, ces gens se trompent ; nous nous mobilisons déjà pour réclamer nos droits. Dans les tout prochains jours, ils auront de nos nouvelles », déclarent-ils. Mais contactés, deux responsables de l’OTR balaient du revers de la main ces accusations et confient que le retard dans le payement des primes est dû aux procédures de décaissement au trésor public. En attendant que les primes soient versées aux plus d’un millier d’agents des deux boîtes, de l’eau va couler sous le pont de l’OTR dirigé par le Canado-rwandais Henry Gaperi.

Taffa Biassi Lynx.info

{fcomment}
 

 

Laisser une réponse