Le « Sorogate » est en train de ternir sérieusement l’image de la Côte d’Ivoire [Par Nestor Koffi]

0

Ce n’est plus tenable pour nous qui sommes ses compatriotes

Depuis quelques temps, un lourd soupçon pèse sur le PAN Soro Guillaume, numéro 2 de l’état de Côte d’Ivoire.
Dans toutes les démocraties du monde, un haut responsable sur qui plane une suspicion démissionne ou est demi pour se défendre.

Dans tous les médias et infos en notre possession, Soro n’est pas un accusé, mais un témoin assisté, donc présumé innocent.

Le fait de ne pas se présenter au juge entraîne des dégâts collatéraux et porte gravement atteinte à l’image du pays dont il est le numéro 2.

Nous savons tous qu’il est le successeur constitutionnel en cas de vacances de pouvoir.

Chacun sait aussi que dans de pareilles circonstances, monsieur Soro ne peut pas travailler sereinement.

Voilà pourquoi il doit tirer toutes les conséquences de cette histoire, en démissionnant pour préserver l’image du pays dont il est l’un des acteurs majeurs.

Dans le monde entier quand on évoque le nom du pays d’HOUPHOUET BOIGNY, la Côte d’ivoire puisque c’est de ça qu’il s’agit, ça force respect et admiration.

Donc lorsqu’on a un petit respect pour soi même et pour le pays, on n’attend pas que tout se dégrade avant de prendre la mesure idoine pour ne pas ternir davantage l’image de ce pays leader de l’AOF, car la Côte d’Ivoire est un bien commun que personne n’a le droit de dégrader.

À l’instar des grands pays, cette affaire qui dure depuis un certain temps aurait trouvé un dénouement pour préserver l’image du pays, par la démission du PAN pour un moment, le temps nécessaire pour tout clarifier, or c’est pas le chemin que prend le PAN au point qu’il joue à cache cache avec la justice.

Trop de soupçons sur le même Soro, c’est pas normal qu’il ne cherche pas à rendre sa démission pour tirer au clair toutes ces différentes affaires dont il est censé être impliqué.

Ce n’est plus tenable pour nous qui sommes ses compatriotes.

Il serai temps que les hautes autorités de ce pays se penchent sérieusement sur ces affaires pour la quiétude des ivoiriens.

Car il y a trop de laxisme qui font peser des doutes sur la crédibilité de notre pays et les autorités qu’il l’incarnent.

C’est pourquoi, nos institutions et les autorités qui répondent d’elles doivent montrer pattes blanches, donc un comportement exemplaire et digne pour être crédibles devant les gouvernés, le peuple.

À ce niveau de responsabilités, on n’a pas droit à la moindre erreur, car cela ne pardonne pas .

Quoiqu’il arrive, il fait l’objet d’implication dans trop d’affaires.

Ces faits sont suffisamment graves pour que le PAN démissionne.

Il y va de la crédibilité de lui même et celle de notre grande Côte d’ivoire qu’il incarne de par sa fonction qui fait de lui le numéro 2 .

Monsieur le PAN, lors de l’une de vos déclarations lorsqu’on parlait de transition, vous avez dit que les gens sont trop pressés pour le pouvoir.

J’espère que ce n’est pas votre cas.?

Puisque même si vous prenez 30 ans sur votre jeune âge pour allez vous défendre, vous n’aurez que 73ans, donc pas trop tard pour vous candidater et 30ans plus tard et j’insiste sur cet âge, vous n’êtes pas hors course puisque c’est 75 ans l’âge limite.

Alors que pour un état juste pour tous selon vous, vous avez été à la tête d’une rébellion pour attaquer votre patrie pour instaurer la justice, mais la scène que vous nous avez offerte à Paris est moins reluisante pour l’image de notre pays.

En principe celui qui aspire briguer la magistrature suprême de notre chère Côte d’Ivoire d’HOUPHOUET BOIGNY doit être irréprochable à tous égards .

C’est pourquoi il est important pour vous et pour les ivoiriens de rendre votre démission pour aller vous défendre dans toutes les affaires dans lesquelles vous êtes cité, afin que l’image de notre pays ne soit plus atteinte .

Merci de votre compréhension monsieur le PAN.

Prenez donc le courage qui vous caractérise pour élucider toutes ces affaires, dans votre intérêt en particulier et dans celui en général du peuple et singulièrement de notre chère et belle Côte d’Ivoire.

Soyez digne d’être le président de la représentation nationale, en posant l’acte brave du sens élevé du devoir qui sauve.

Nestor Koffi

Membre du bureau politique

Officier de l’ordre du mérite agricole

Ambassadeur universel de la paix

{fcomment}

 

 

Laisser une réponse