Le RPT n’aime pas du tout les concessions

0

« Au RPT, nous allons tout prendre ». Cette phrase prononcée en 2002 par le  » Toiletteur toiletté  » Fambaré Ouattara Natchaba est encore dans la mémoire des Togolais comme si c’était hier. Apparemment, les leaders de l’opposition semblent donner l’impression d’avoir oublié que le RPT a toujours tout pris sans jamais se rassasier. Le mot concession n’existe pas du tout dans le vocabulaire de cette formation créée par feu Eyadema et un certain Edouard Kodjo Edem ajourd’hui ministre d’Etat sans portefeuille.

Normal n’est-ce pas pour un parti qui, à un moment donné de l’histoire du pays, n’a pas appris à partager même les miettes. Douanes, port, télécommunications, phosphates, zone franche, le RPT tient à garder une haute main sur ces boites juteuses de la maison Togo.

Cinq ans après la mort de son géniteur, le RPT évolue toujours dans sa logique qui est d’avoir le contrôle de tous les leviers du pouvoir pendant longtemps. Ceux qui pensent naïvement que ce parti a changé se trompent et se laisseront toujours rouler dans la farine. Quand le parti de Faure donne par la main gauche, il faut savoir qu’il a déjà mis des garde-fous pour reprendre par l’autre main.

Pour l’affaire de mode de scrutin, l’UFC et le CAR ont battu les pavés le samedi dernier pour exiger du régime RPT le retour au scrutin à deux tours. On dirait que ces deux formations ne savent pas au juste ce qu’elles veulent. Où étaient ces deux compères au moment où il était question de négocier les points cruciaux d’achoppement? N’étaient-ils pas à Ouagadougou chez le beau Blaise?

A un mois seulement de la présidentielle, nos leaders se réveillent de leur sommeil pour demander avec hypocrite insistance que le clan au pouvoir revienne sur sa décision d’organiser l’élection à un tour. Sans oublier que, c’est ce scrutin à un tour qu’a retenu en fin de compte Blaise Compaoré, le facilitateur. Et puis, entre nous, soyons un peu sérieux, l’opposition croit qu’à un mois de la présidentielle, le RPT va plier pour faire sa volonté. Pour un parti qui tient au pouvoir comme à sa survie et ce, face à une opposition de plus en plus désunie et fragilisée, cette hypothèse était à écarter depuis.Qui peut garantir aux togolais que tout ce gotha d’opposants le jour n’est pas déjá des émissaires du RPT?

Quand on sait que Me Yaovi Agboyibor est depuis mano in mano avec le RPT. Solitoki le Secrétaire Général du RPT l’a dit fort et si haut lors de son dernier passage á Bruxelles:  » Agboyibor est des nôtres » Allez y comprendre…

Anicet Moutouari  Lynx.info
 
      

Laisser une réponse