Gilou Wisdom Gbeassor décide de porter plainte contre les auteurs de l’attentat de Cabinda

0

Togolaises Togolais, Mes chers compatriotes,

Je suis profondément attristé par ce nouveau drame qui frappe notre équipe nationale de football et qui plonge le peuple togolais dans le deuil. A deux jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’autocar de la sélection nationale du Togo, les ÉPERVIERS, a été pris pour cible lors d’une attaque terroriste perpétrée dans l’enclave du Cabinda le vendredi 8 Janvier 2010.
J’exprime mes sincères condoléances aux familles des victimes, l’entraîneur adjoint de la sélection Togolaise Mr Abalo AMELETE et le responsable de presse Mr Stanislas OCLOO.
J’exprime ma compassion aux 9 personnes grièvement blessées par balles, dont le gardien de but Kodjovi OBILALE. Je leur souhaite un prompt rétablissement, ainsi que du courage à toute l’équipe pour retrouver la foi et la passion du football.

Le Président de la République et les autorités togolaises doivent prendre leurs responsabilités et tirer les enseignements qui s’imposent face à ce drame qui aurait pu être évité si un minimum de précautions avait été pris envers les joueurs qui défendent les couleurs du Togo avec fierté.

Les organisateurs de la CAN, la CAF et l’État Angolais ont failli à leur obligation d’assurer la sécurité et la protection de la délégation togolaise.

Cet attentat sanglant ne peut pas rester sans conséquence pour les auteurs et commanditaires.

J’ai décidé de déposer une plainte auprès du procureur de la République de Paris, avec constitution de partie civile pour meurtre, tentative d’assassinat, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, menace de mort et incitation à la haine.

Cette plainte vise le Front de Libération de l’Enclave de CABINDA (FLEC), ses responsables résidant en France et en Europe Mr Nzita TIAGO et Mr Rodrigues MINGA, qui ont revendiqué l’attentat, de même que toute autre personne qui pourrait de près ou de loin avoir quelque responsabilité dans cette attaque terroriste.

Cette plainte vise également la Confédération Africaine de Football (CAF) et les organisateurs de la compétition qui doivent faire face à leurs obligations et répondre de leurs manquements qui ont couté la vie à nos citoyens.

Il conviendrait par ailleurs que le gouvernement togolais prenne ses responsabilités et use de toute son influence auprès de la communauté internationale et fasse usage du droit international pour, d’une part, exiger et obtenir le classement du FLEC parmi les organisations terroristes dans le monde et que les biens et avoirs de ses dirigeants soient gelés et saisis par voie judiciaire ; d’autre part, obtenir réparation de l’ensemble des préjudices tant matériels que moraux subis par les victimes et ayants droit de cet attentat, par la Fédération Togolaise de Football et plus généralement par le Peuple Togolais.

Fait à Paris le 12 Janvier 2010
Gilou Wisdom GBEASSOR
Président de Togolais Sans Frontières
Candidat à l’élection présidentielle

Laisser une réponse