Le RPT indésirable chez les ricains?

0

Que se passe-il réellement entre le régime de Faure Gnassingbé et les Etats Unis ?

Des associations proches du RPT avaient annoncé une grande marche ce 10 Avril 2010 passé pour soutenir la démocratie au Togo. Cette marche devait partir de l’ambassade du Togo à Washington pour aboutir à divers endroits de la ville dont la Maison Blanche, en réponse à celle organisée par CMAF-Togo contre le régime du RPT trois semaines auparavant. Les associations affiliées au RPT avaient déposé une demande auprès des autorités dont l’itinéraire comprenait la Maison Blanche. Curieusement, les autorités américaines ont informé les organisateurs 48 heures avant la marche que l’accès a la Maison Blanche ne leur sera pas accordé, sans donner de raison particulière. Les autorités ont décidé de dévier les manifestants sur un autre itinéraire. Choqué, le principal organisateur Moustapha Sam s’est déplacé de New York à Washington le Vendredi 9 avril 2010 accompagné du chargé d’affaires de l’ambassade du Togo pour tenter de négocier avec la police. Il a fallu trois heures de négociations et des engagements écrits de l’ambassadeur lui-même pour que la police accepte d’allouer un parc dans les environs de la Maison Blanche aux manifestants du RPT.

De sources proches de l’ambassade, des bras longs se seraient interposés pour demander à la police de ne pas autoriser cette marche. On parle de certains sénateurs américains qui sont devenus favorable à un changement de régime au Togo et qui travailleraient même sur de possibles sanctions contre le régime RPT. Ces sénateurs seraient entrés en possession d’un document soumis par CMAF-Togo au Président Obama décrivant les tortures, la corruption et la dictature au Togo. Ce document aurait même cité nommément certains des organisateurs de la marche de soutien qui vivent aux États unis aux dépens des détournements du contribuable togolais. Tous ceux qui sont à Maryland, Pennsylvanie, Delaware et New York connaissent bien ces messieurs pansus qui curieusement ne travaillent pas, mais qui s’achètent des villas et voitures luxueuses chaque année. Ce réseau de corruption serait désormais dans le collimateur de la justice américaine.

Ce 10 Avril, c’est seulement une cinquantaine de personnes principalement des béninois et burkinabè transportés depuis New York et la Pennsylvanie au frais du contribuable togolais qui ont marché à Washington pour soutenir Faure Gnassingbé. Comme consolation, les organisateurs ont distribué des sandwichs pour fêter la victoire encore contestée de Faure. Contacté par notre rédaction, Mr. Herve Kossou, un des organisateurs, a reconnu que le Chef de l’Etat togolais ne leur a pas accordé les moyens financiers demandés et qu’ils ne pouvaient pas faire mieux que les sandwichs. Et à Daboya Camara de nous confier tout déçu qu’ils s’attendaient à 300 personnes mais que malheureusement ils n’ont rassemblé qu’une cinquantaine au finish.

Un certain nombre d’autres informations et faits font réfléchir:

Obama reste toujours le seul Président occidental à n’avoir pas félicité Faure Gnassingbé jusqu’à ce jour, malgré la proclamation officielle des résultats définitifs par la cour constitutionnelle. Ce dernier est resté toujours silencieux à l’élection du Togo. Même la Secrétaire Clinton n’a pas envoyé de message à Faure Gnassingbé. Le seul message provient de l’ambassade des Etats Unis à Lomé aurait été obtenu après de dures efforts de Bodjona et de Bawara.
Des rumeurs courent que Barack Obama aurait appelé Jean-Pierre Fabre au téléphone le 2 Mars 2010 pour s’informer de ses revendications et de la situation au Togo. Pourquoi n’a-t-il donc pas appelé Faure après Fabre pour écouter les deux protagonistes ?
On a vu Jean-Pierre Fabre, plus souriant que d’habitude, arboré d’un chapeau à l’effigie de Barack Obama au cours de la marche du 3 Avril 2010. C’est le même jour que le FRAC a décidé de faire sortir 2 millions de personnes dans les rues et de continuer les manifestations. N’est ce-pas une preuve que le leader du FRAC aurait entendu des choses très encourageantes au cours de l’entretien téléphonique avec Obama ?
La sécurité de la marche de CMAF-Togo du 27 mars était assurée par des agents spéciaux de la CIA. J’ai même vu un agent de la CIA en train de suivre le cortège de CMAF-Togo à distance. Généralement, c’est la police de Washington qui encadre les marches et c’est elle seulement qui a encadré le RPT.
Les autorités américaines qui ont voulu empêché la marche du RPT à Washington ont accepté le même jour celle qui sera organisée à New York par le CMAF-Togo.
François Boko serait invité aux Etats-Unis pour une rencontre avec le Département d’Etat en juin fin de ce mois.
Est-ce donc à dire que les Etats Unis sont devenus l’eldorado de l’opposition togolaise ? Joints au téléphone, le Coordinateur de CMAF-Togo, Farouk Banna, s’est refusé à tout commentaire mais a simplement confié qu’un certain nombre d’informations en sa possession lui permettent d’être très confiant que Faure Gnassingbé va très bientôt quitter le pouvoir. Contacté à ce même sujet, l’ambassadeur du Togo à Washington nous a simplement raccroché au nez.

Joël Yawovi Agbekponou

Ancien Reporter de Togo Presse refugié aux Etats Unis
Journaliste Indépendant
Correspondant du Journal « Le Palmier Africain »
Washington, Dc

Laisser une réponse