La peur bleue du pouvoir togolais

0

A cinq mois de la présidentielle, le pouvoir de Faure Gnassingbé multiplie des gestes en direction de l’électorat. Même si d’aucuns pensent que ces actions arrivent un peu tardivement, le RPT continue sur sa lancée pour rassurer davantage l’opinion.

Lomé est en chantier. Le boulevard de l’Oti, l’avenue du quartier de Lomégan et la route Aflao-rond point du port sont en passe d’être bitumées. Un peu partout à l’intérieur du pays, des voies sont en train d’être bitumées et refaites. C’est le cas notamment de la route Bassar-Kabou dont les travaux de bitumage vont démarrer bientôt. Un appel d’offre a été lancé à cet effet.

A en croire des responsables du Ministère de la Coopération et de l’Aménagement du Territoire, ce département a dans son agenda plusieurs projets allant dans le même sens à Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Du côté du pouvoir de Lomé, tout donne l’impression d’une course contre la montre.Pressé de toute part, il fonce sur le terrain avec dans les mains des cadeaux et autres présents dits présidentiels à offrir aux populations. Le lundi dernier, c’est en grande pompe que le Chef de l’Etat est allé à vogan, une localité située à environ 55 km de Lomé pour inaugurer le bloc opératoire de l’hôpital de cette localité.« Voyant 2010 s’approcher à grands pas, Faure et les siens essayent de multiplier des gestes pour calmer les populations qui les attendent de pieds fermes », a laissé entendre un observateur. Pour lui, le président avait promis en 2005 un tas de choses qui n’ont jusqu’à ce jour connu un début de réalisation. Ainsi, c’est pour éviter le courroux des populations que des clins d’œil sont faits actuellement en leur direction.

 « Les gens sont fatigués de voir les mêmes nous diriger et ce, sans de probants résultats. En tout cas, les Togolais veulent au pouvoir d’autres personnalités que celles du RPT. Je crois bien que c’est à ce niveau que se situe la peur du pouvoir », a fait observer un analyste politique.A entendre des détracteurs du régime, le RPT peut multiplier des actions comme il veut, le problème qui demeure est que, la plupart des Togolais en ont marre du système qui les régente depuis des lustres. Ils ont une soif indicible de changement et en ont franchement assez de voir leur niveau de vie se dégrader sans cesse alors que celui de leurs voisins immédiats ne fait que s’améliorer. Tous ces ingrédients réunis inquiètent un peu plus le pouvoir. Au moins s’il avait des arguments solides à faire valoir au moment opportun, son cœur n’allait pas trop battre la chamade à chaque fois qu’on évoque la prochaine présidentielle au pays. 

Ali Baba  Lynx.info

Laisser une réponse