Kalife: La relance de l’économie mondiale doit passer par la bonne santé de l’Europe

0

Je réaffirme que la crise financière mondiale ne peut être résolue que par une reprise européenne, parce que l’UE est la plus grosse économie du monde et le plus gros importateur du monde, dont les importations peuvent servir de locomotive pour l’ensemble des pays exportateurs du monde, y compris l’Afrique et l’Asie et les USA…
Actuellement, c’est la politique de rigueur annoncée par tous les pays membres de l’UE, face à leur endettement démesuré, qui effraie les bourses du monde entier et notamment les pays émergents d’Asie dont l’UE est le premier client de leurs produits d’exportation.

Je réaffirme qu’il faut absolument que la BCE crée de la monnaie EURO en créditant chaque Etat membre de 10.000 euros par habitant, ce qui entraînera aussitôt une baisse de l’EURO sur le marché des changes à un taux de change de 1 euro=1dollar US.

Cela rendra à nouveau les produits européens très compétitifs, comme en 1999/2002, période où l’UE avait un excédent commercial de 50 milliards$ sur les USA.

Et cela va aussitôt créer des millions d’emplois en UE et résorber le chômage dans l’ensemble des pays de l’UE qui pourront alors réaliser un excédent budgétaire suffisant pour rembourser le restant de leurs dettes publiques.
Entretemps, le crédit de 10.000 euros/habitant et par pays, aura permis à chaque etat membre de la zone Euro d’éponger en moyenne la moitié de sa dette publique, ce qui permettra aux divers gouvernements, sous le contrôle de la BCE (qui aura exigé cette condition avant de créditer chaque Etat membre de 10.000 euros par habitant), d’engager des travaux publics servant à la croissance des échanges entre les pays membres de la BCE, car il faut savoir que  leurs ressortissants ne se connaissent pas bien entre eux, et cela les prive des moyens de se sentir membres à part entière d’une même communauté européenne, condition préalable à toute intégration politique européenne à travers des référendums nationaux.

En outre, ce redressement spectaculaire de l’économie européenne, (qui, je le rappelle, est la 1ère du monde avec ses 425 millions d’habitants) bénéficiera au monde entier puisque c’est l’UE qui importe le plus au monde , et sa croissance forte profitera alors à tous les pays exportateurs du monde, notamment asiatiques, qui verront leurs économies remonter à la suite de la remontée européenne.
Et l’UE deviendra alors la locomotive de l’économie mondiale, comme les USA avant que la  Chine ne le soit devenue depuis 10 ans.

C’est ce qu’on appelle les bienfaits d’une dévaluation compétitive, dont la zone FCFA n’a pas su en profiter à la suite de la dévaluation de 50% du FCFA en 1994, pour en faire une lampe de lancement d’une nouvelle stratégie industrielle de valorisation locale de ses matières premières d’exportation. Mais cela est une autre affaire, celle du pillage des richesses nationales par ses dirigeants prédateurs, qui peuvent plus facilement tricher sur les exportations de matières brutes que sur les produits transformés.

NMK
Paris le 30 juin 2010

Laisser une réponse