Jeux de cache-cache entre le Lynx et Mr Lorempo Tchabré Landjergué:et si le « forcené » Kokou Bocco avait raison ?

0

Selon notre confrère Liberté Hebdo (Togo) du 17 mars 2008, la dette accumulée par les Ambassades du Togo s’élève à plus de 5 milliards de F CFA. Quid du bien fondé de cette dette ?

Quel est ce pays où critiques, conseils et observations du citoyen ne sont jamais pas pris en compte ? Pour étayer notre propos, nous prenons l’exemple d’un pays respectable, à l’instar du Canada, histoire d’illustrer l’exemplarité de l’accueil réservé par ses représentations de l’étranger à leurs visiteurs et concitoyens, toujours soucieuses du bien être de leurs concitoyens, comme le montre la photo ci-contre.

Cela nous laisse rêveur ! Les représentations togolaises á l’étranger, quant à elles, au-delà des dettes qu’elles laissent pour des générations futures, sont surtout le lieu où se disputent cynisme, méchancetés, incivisme et irresponsabilités caractérisés. C’est à se demander où l’ « esprit nouveau » de Faure est-il allé. Esprit nouveau, quant tu nous tiens. Faure en avait pourtant parlé dans ses vingt plus. Et il a dit : « plus jamais ça ! ». Plusieurs togolais de l’étranger sont malheureusement et plus que jamais dans l’attente du refrain salvateur classique : « sur mon instruction personnelle …». 
Au Togo, tout au sommet de l’Etat, incivisme rime avec voyoucratie !

Le 13 novembre le site de la propagande annonce, tambours battants, l’évènement : « Drame évité de justesse à l’ambassade du Togo à Washington » et la Debacherie de continuer « Le forcené, âgé de 31 ans, a alors sorti un couteau s’en prenant à l’un des diplomates qu’il a blessé sérieusement aux deux mains. Lorempo Tchabré Landjergue, hospitalisé, est désormais hors de danger. L’individu a également blessé plus légèrement deux autres employés de la mission ».

Depuis, le Lynx est allé aux sources. Quand nous avions joint les proches de Mr Kokou Bocco, ce dernier serait en attente d’une libération sous  caution avant que la justice  ne se prononce. Les proches et amis de Mr Bocco disent qu’il est un honnête togolais et n’a aucun antécédent avec la police américaine, encore moins avec les togolais de la diaspora aux Etats-Unis. Ceux-ci disent que le sieur Bocco avait déjà fait des va-et-vient à l’ambassade du Togo pour y solliciter un passeport. Mr Bocco y avait fait la demande d’un passeport togolais depuis près d’un an, et y défilait tant qu’il pouvait car seul son passeport devait  lui permettre de voyager, et dans une moindre mesure travailler aux States. Ces employeurs lui auraient tout refusé à cause d’un passeport non valable, sortir était devenu un calvaire. Mr Bocco n’avait rien de dangereux. Plus loin un ami médusé, s’insurge : « Ces idiots de diplomates togolais lui ont volé sa vie. En Amérique ici il peut passer 20 ans de prison pour ce délit ». Le 18 novembre le Lynx joint le consulat du Togo à Washington. Une voix féminine nous reçoit. Le Lynx.info voudrait avoir les éclaircissements et la version des officiels sur ce pauvre togolais nanti de ces capacités morales et physiques et devenu, comme par miracle,  et de surcroît à l’ambassade de son pays, « un forcené ». Nous voudrions parler à Mr Tchabré Landjergué. « Un instant », nous répond la préposée. La dame reviendra gentiment nous dire de lui remettre plutôt notre numéro et  que l’officiel togolais nous rappellera. Comme si c’est l’ambassade qui se substituait au Lynx.info pour des recoupements ! Sentant que l’arrogance et le mépris étaient de taille, nous avons alors fait comprendre à l’Ambassade que nous publierions la version du « forcené », la seule à notre disposition, s’il ne nous contactait pas. Et par voix de conséquences, elle serait tenue responsable d’avoir détruit la vie d’un citoyen pour non assistance à une personne, togolaise de toute évidence en danger. Le 25 novembre, un autre appel du Lynx à Mr Tchabré Landjergué, occupé et toujours occupé… hmmm !!! Dans ces tristes conditions d’accueil et de travail, comment pourrions-nous faire pour connaître les tenants et les aboutissants de l’Affaire Bocco sans passer pour « journaleux » ? hmmm !!! Vous avez dit journaliste dans le pays de Faure ? Courage !

Le Dr Amouzou et le CMDT plus politique que social

Aux Philippines les recettes de la prostitution des filles dudit pays font rentrer 2 Milliards de dollars US par an dans le pays. Du coup, l’Etat a pris le problème au sérieux. Les visas, les passeports, un conseil médical  un suivi spécial par des psychologues et de sociologues sont installés, partout au monde où il y’a un consulat ou une ambassade des Philipines. Imaginez !

Au mali voisin, l’obtention d’un passeport ou d’une pièce d’identité se fait en 72 heures. Le rêve !

Alpha Omar Konaré alors président vient en personne discuter avec les officiels français. Au finish, un Ministère de la Diaspora est créé dans la foulée. Incroyable, non ? Nombreux sont les exemples….

Quand inexpérience et opportunisme s’en mêlent….

Le représentant du CMDT (Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise) voudrait désormais faire voter ces Togolais tellement et toujours plus nombreux dans les rangs des Togolais de l’étranger, ou la Diaspora. Mais la seule question est s’il s’est au moins une seule fois demandé combien en ont encore une carte d’identité nationale et un passeport togolais valide. L’autre question qu’il ne s’est peut-être jamais posé est la suivante : comment réunir comme on veut et quand on veut des hommes et des femmes qui vivent dans des pays où tous les jours l’identité est demandée tous les 10 mètres par la police ou les services des frontières?

Sur ce plan l’inexpérience du Doc. est criarde. A cela, vient s’ajouter une diaspora tribalisée, politisée à outrance, démagogue et vilainement opportuniste. Il n’est pas un hasard de voir les dirigeants de ces groupes mano in mano avec le pouvoir de Lomé traités bien plus de politique, de familles, d’argent que de  besoins basiques, élémentaires, utiles et nécessaires des Togolais de l’étranger tels que (passeport, carte d’identités, certificats de naissance, mariage, et j’en passe les besoins élémentaires…).

Quelle pression fait ce Comité, inauguré en grande pompes, en fanfares et médiatisé à outrance depuis Bonn, un 26 juillet 2009, pour rendre aux togolais leur dignité d’hommes de femmes et non des sous-hommes et sous-femmes, au niveau des ambassades et autres représentations officielles du Togo à l’étranger?

Et comment peut-on aider ces Togolais de l’Allemagne, de France, de Grande Bretagne, des Etats-Unis…, pour la plupart analphabètes, si notre Docteur ne les approche pas pour avoir un aperçu de leur besoin élément élémentaire et souci premier : l’obtention d’un passport ?

Au dernières nouvelles un vote citoyen serait lancé en ligne sur des sites internet. Les togolais auraient semblent-il voté sans passeport, sans carte d’identité à la demande du Dr Amouzou. Demandez-lui de vous aider ou vous conseiller pour l’obtention du précieux sésame et il vous répondra, « moi je suis français » et je vis en France depuis plus de 38 ans ! »

A Bonn ils sont venus et repartis avec un catalogue bourré d’accessoires tout en laissant de côté les vrais maux dont souffrent les Togoalais de l’étranger. Le reste, bonjour l’opportunisme au niveau de Lomé, suivez mon regard !

Djima Matapari  Lynx.info

 

Laisser une réponse