Interview: Kofi Yamgnane est l’ennemi personnel de Pascal Bodjona

0

  « Si KOFI a une ambition pour le Togo, il doit nécessairement se joindre à un autre candidat avec lequel il pourra s’entendre pour gagner ces élections en offrant au peuple togolais les moyens de se libérer de l’asservissement économique et social des 35 dernières années, depuis 1975 où les dirigeants ont endetté le Togo de façon dévastatrice. »

Lynx.info : Peut-on avoir le risque de frustrations des togolais avec le rejet de la candidature de Kofi Yamgnane ?

NMK : Vous savez, les Togolais, ont toujours été frustrés par les manipulations des résultats des élections, surtout dans les Présidentielles de 1998, 2003 et 2005. La dernière fois, les frustrations ont explosé en émeutes populaires dans certains quartiers des villes du Sud et du Centre.  Il y eut un millier de morts et environ 5.000 blessés aux dires de nombreux observateurs. Cette fois-ci, compte tenu de la nouvelle donne, la présence d’un grand candidat Bassar, et cela risque fort de donner une autre dimension aux frustrations, ar elles vont s’étendre à la moitié Nord du pays où KOFI concentre ses électeurs qui vont se sentir privés de leur victoire potentielle, et ce, d’autant plus que KOFI attire une grande partie des Intellectuels du Sud, ce qui lui permet de réaliser la Réconciliation Nord-Sud à travers son personnage. Sa candidature symbolise cette Réconciliation à elle seule.

Lynx.info : Les thèses avancées sont politiques où judiciaires ?

NMK : Elles sont politiques, comme le déclare KOFI en personne. Nous tous, Togolais âgés de plus de 60 ans, savons qu’il y a des problèmes d’établissement des dates de naissance dans les localités rurales au Togo. Beaucoup de personnes de l’âge de KOFI sont déclarés être nés « vers » telle ou telle année, car il n’y avait pas de mairie dans les villages ni d’officiers d’Etat civil qui puisse enregistrer les naissances, notamment à Bandjéli en pays Bassar en 1945 ! Sur son certificat de naissance, établi sur 2 témoignages, il était fait mention de la seule année 1945, sans autre précision, alors que d’autres mentionnent « vers » telle année ; puis, pour entrer en France, il fallait le quantième, le jour et la date, sinon il n’entrait pas, et l’Administration de l’époque lui avait alors attribué d’office la date du 11 octobre 1945, comme ça, parce qu’il en fallait une ; ensuite, au cours des années 1980, l’Administration togolaise instaura une nouvelle pratique instituant qu’il fallait inscrire le 31 décembre pour tout certificat n’attestant pas de date exacte de naissance sur les jugements supplétifs si courants en Afrique. Et c’est cette confusion entre 2 dates différentes, 11 octobre 1945 et 31 décembre 1945, qui a donné l’idée à son ennemi personnel, le ministre de l’Intérieur, Pascal BODJONA, de faire valoir que le dossier de Kofi Yamgnane est incorrect. Ensuite, c’est notre Cour Constitutionnelle, institution suprême (soi-disant) du pouvoir d’ Etat togolais, le disqualifia sur cette base-là… !

Or, les 2 vraies questions de ce dossier sur la Nationalité doivent être les questions de fond : est-il oui ou non? KOFI YAMGNANE ? est-il oui ou non Togolais ?

Peu importe s’il y a erreur sur la date exacte de naissance, que personne ne connaît d’ailleurs, puisqu’il y avait l’illettrisme à Bandjeli en 1945, comme dans des centaines de petits villages du Togo. Donc, cette disqualification sur la base de cette forme, ne devrait  pas être faite quant au fond, mais que voulez-vous ? Avez-vous jamais vu au Togo, depuis 1975, une autorité administrative dire le contraire de ce que le pouvoir politique exige ?

Ainsi va le Togo depuis la dictature instaurée en 1975, date à laquelle le pillage organisé du pays s’est mis en place sous la main de Maurice Assor, Conseiller Spécial de Gnassingbé Eyadema, et dont les conséquences de son endettement abusif et fallacieux n’ont pas fini d’appauvrir le Peuple Togolais.
Savez-vous que le pouvoir d’achat du Togolais a baissé de 300%, c’est-à-dire divisé par trois, depuis 30 ans ? Aucun Peuple au monde n’est demeuré aussi gentil durant si longtemps en souffrant de la sorte : aussi, vais-je proposer au livre des records de GUINESS d’inscrire ce record ! Triste record, me direz-vous, mais que puis-je y faire, moi seul ?

Lynx.info : Que peut et doit faire faire Kofi pour le Togo actuellement ?

NMK : Je ne sais pas s’il existe un recours en Afrique comme cela existe en Europe auprès d’une Cour africaine supranationale. Et même s’il y en avait une, le temps de faire appel et d’attendre le jugement, il se passerait plusieurs mois… donc trop tard, à moins ue l’Appel ne soit suspensif !
Une autre solution serait que les autres candidats se déclarent solidaires de KOFI, mais ils ne le feront pas par crainte de ne pas concourir aux élections en laissant FAURE aller seul aux élections , comme son père Eyadema en 1993 où il a gagné par défaut !
Par contre, KOFI pourrait tirer du bien de ce mal : il pourrait s’allier avec Fabre, en tandem, pour l’épauler dans les élections, symbolisant la réconciliation du Nord et du Sud, en effaçant la fracture régionaliste que Eyadema avait créée à partir de son échec à la Conférence Nationale Souveraine de juillet 1991. Ils établiraient ensemble une FEUILLE de ROUTE ou PROGRAMME COMMUN REPUBLICAIN, où seraient tracées les grandes lignes de l’action gouvernementale que KOFI serait chargé de réaliser au cours des 5 prochaines années, comme Premier Ministre sous la supervision du nouveau Président. Ils établiraient ensemble de reconstruire ce pays ruiné par 40 années de mauvaise gestion publique d’Eyadema/Faure en chevauchant le RPT.
Le nouveau gouvernement pourrait comprendre 40 ministres( car tout est à rebâtir au Togo), dont 20 à la nouvelle Majorité parlementaire, 10 à la nouvelle Opposition (RPT + tous les Partis qui ne seraient pas ralliés à la coalition Jean Pierre Fabre+Kofi Yamgnane) pour la faire participer à la reconstruction nationale la main dans la main pour réconcilier tous les Togolais, et enfin 10 ministres choisis ensemble par le Président et le Premier Ministre dans la société civile, où ils sont reconnus pour leurs compétences techniques.
Le nouveau Président dissoudrait l’Assemblée Nationale dès sa prise de fonction.

Et entre la date de son élection et celle de sa prise de fonction, vont se dérouler environ 3 mois, au cours desquels une équipe constitutionnaliste va plancher sur une nouvelle Constitution, sur la base de celle de 1992, modifiée par les nouveaux accords du PROGRAMME COMMUN REPUBLICAIN , en respectant la séparation des pouvoirs,
Et en y mettant des ferments démocratiques, tels que : Un Médiateur par ministère ainsi qu’un Sage par préfecture, élu par tous les conseillers municipaux de la Préfecture, pour former ensemble un Sénat à l’africaine. Et tous les Chefs traditionnels devraient faire partie d’un Conseil national des Us et Coutumes, tandis que le Conseil Economique et Social (CES) se composerait de tous chefs des syndicats et des congrégations religieuses…

De la sorte, il y aurait de quoi bâtir une nouvelle République Togolaise, la Vème, où un nouveau Conseil Constitutionnel indépendant sera mis en place, ainsi qu’une nouvelle Cour des Comptes et un vrai Conseil Economique et Social qui soit actif, sans oublier une Haute Autorité de Surveillance des Administrations et Financières(HASAF) qui permette d’extirper la corruption et le pillage des richesses nationales de façon à offrir au peuple de mieux vivre que par le passé, où le niveau de vie a été divisé par TROIS en trente ans !…
 
Lynx.info : Allez-vous apporter votre soutien á un autre candidat ?

NMK : Si KOFI a une ambition pour le Togo, il doit nécessairement se joindre à un autre candidat avec lequel il pourra s’entendre pour gagner ces élections en offrant au peuple togolais les moyens de se libérer de l’asservissement économique et social des 35 dernières années, depuis 1975 où les dirigeants ont endetté le Togo de façon dévastatrice. J’ai confiance en KOFI pour que cet échec provisoire soit transformé en victoire de tout le peuple togolais qui va voter à plus de 70% en faveur de l’Union de l’Opposition que cette disqualification de Kofi va permettre de réaliser avec efficacité, cette fois ! Car KOFI ne se laissera pas voler la victoire commune… N’oublions pas que ce Bassar a le crocodile pour totem ! Il lui avait parlé et obtenu sa protection quand il avait 7 ans, en présence de son père, lui parlant face à face !!! Alléluia et Inch’Allah ! Ses ennemis vont se faire croquer par ce crocodile, je vous le dis !

Camus Ali  Lynx.info

Laisser une réponse