A propos de l’élimination de Kofi Yamgnane par son ennemi juré Pascal Bodjona : témoignage d’un Français marié à une Togolaise du Nord

0

Bonjour à tous mes beaux-frères Togolais qui souffrent du régime RPT/FAURE,

A propos de l’élimination de Kofi Yamgnane, mon indignation est grande et ma détermination plus que jamais raffermie pour vous soutenir à en finir avec la mafia usurpatrice, au pouvoir dans votre pays depuis si longtemps. Ils font la preuve, une fois de plus, de leur incompétence à prendre des décisions qui respectent un tant soit peu les lois et règles qu’ils ont eux-mêmes décrétées. J’en suis écœuré.

Je vous propose de faire de Kofi, un colistier du candidat le mieux placé en devenant le futur PM du Togo. Je pense que tous les candidats de l’opposition (sauf ceux parrainés par le pouvoir) auront compris que ces gens-là ne reculeront devant rien, à moins de les y obliger avec une mobilisation exceptionnelle du peuple pour obtenir de vraies élections, non trichées cette fois. Et tous doivent comprendre que cette fois-ci Kofi symbolisera le changement dans la véritable Réconciliation du Nord et du Sud, et que le peuple Togolais sera cette fois-ci uni pour la victoire. Aussi, le candidat de l’opposition devrait-il être représenté à 2 têtes, avec celle de KOFI en sa gauche, pour montrer que le Nord et le Sud ne feront plus qu’un seul Togo uni désormais.

Pour vous dire qui je suis, je vous raconterai, personnellement, que j’avais tenu à faire mon mariage dans ma la ville natale de ma fiancée togolaise pour mieux partager cette joie avec le maximum des membres de sa famille, moi-même étant Français en coopération dans la partie Nord du Togo, non loin de Kara.

J’étais revenu à Lomé en tant que Français pour la transcription de notre mariage. Dans le dossier, se trouvait un jugement supplétif comme acte de naissance de ma femme togolaise, comme cela est courant au Togo. Naturellement, le Consulat de France à Lomé nous demanda la copie intégrale de l’acte de naissance à partir duquel un jugement supplétif avait été prononcé. Impossible de retrouver trace de cet acte de naissance à la Mairie de la ville dont relève mon épouse. Et nous voilà coincés par l’administration togolaise, incapable de tenir les archives de ses concitoyens. C’est pourquoi ma femme a dû rester 3 ans au Togo avant d’être autorisée à me rejoindre en France, suite à d’innombrables démarches et appels téléphoniques au Consulat de France à Lomé. Ma femme a découvert le jour et le mois de sa naissance en arrivant ici en France, le jour et le mois lui ayant été finalement attribués par l’Ambassade du Togo ! Incroyable mais vrai ! Ainsi va le Togo…

Ma femme, qui fut une victime de l’Etat civil du Togo,  se trouverait aujourd’hui condamnée comme KOFI si elle devait faire de la politique dans l’Opposition ! Aussi, me dis-je : Quelle injustice contre Kofi !

Mais n’oublions pas vite que Faure a dû tricher sur son âge pour se faire élire en 2005, car il n’avait pas 40 ans révolus, étant nés le 6.6.66 comme il aime si bien le montrer sur sa plaque d’immatriculation de sa voiture, et le ministre BODJONA le sait mieux que quiconque que Faure n’avait que 39 ans à son élection, même pas d’ailleurs, je dirai 38 ans, puisque c’était en Avril 2005, alors qu’il est né le 6 juin 1966 !
Mais aujourd’hui, par la volonté de ce même BODJONA et du RPT, c’est l’intègre Kofi qui est jugé par ces traitres de la VERITE !

Aussi, avons-nous plus que jamais besoin de Kofi pour lutter contre l’arbitraire, contre l’Injustice, contre le Mensonge et contre l’Impunité. Toute l’Opposition devrait brandir KOFI comme martyr de la Vérité Togolaise de son vivant, et se servir de cette effigie pour rassembler tous ceux qui ont été victimes des injustices, du mensonge, de l’hypocrisie et de l’impunité de ceux qui leur ont fait du mal, en vue de battre FAURE aux prochaines élections. KOFI doit être brandi comme le COLISTIER du CANDIDAT COMMUN de tous les REPUBLICAINS et des PATRIOTES TOGOLAIS , et FAURE sera alors balayé du NORD au SUD : et l’on ne verra plus son effigie dans les lieux publics !

J’ai un beau-frère togolais qui va passer son BAC cette année, et à l’heure où je vous écris, il n’a pas encore d’acte de naissance, ni donc son certificat de Nationalité, et cela malgré toutes nos pressions. C’est vous dire qu’il a dû passer le BEPC et le « Probatoire » sans aucun document officiel précisant son acte de naissance. Et beaucoup de Togolais sont dans une situation catastrophique car ils vont à l’école sans aucune pièces d’identité officielle. Aussi, dirai-je « Quel chantier attend Kofi en tant que PM »!

Le Togo est dirigé par des « mal instruits » qui sont incapables de se conformer aux textes règlementaires et encore moins aux lois ou à la Constitution du pays. Raison de plus pour faire appel aux compétences de Kofi pour nous permettre de mieux gérer le Togo, et pour que le Togo soit bien gouverné, dans le respect des textes législatifs et règlementaires, dans l’esprit et la lettre des Lois, comme dirait Montesquieu(eux-là ne connaissent pas ce type !).
Kofi est un homme intègre et le Togo a besoin de ce modèle d’homme intègre pour se libérer de toute la saleté qui l’a pourri depuis 40 années de RPT.

Encore une fois des Togolais subissent l’amateurisme de ce régime. Kofi est désormais le mieux placé pour nous comprendre, pour défendre nos intérêts, pour exiger notre libération. Il mérite d’incarner l’espoir du peuple Togolais auprès du candidat officiel dont il sera le colistier aux prochaines élections présidentielles togolaises.

C’est un Français marié à une Togolaise du Nord, non loin de Kara, qui vous écrit ces quelques lignes de Belgique où il travaille désormais avec son épouse togolaise, en souffrant avec le Peuple togolais qu’il aime comme son propre peuple. Je ne cite pas mon nom par crainte de la répression qui pourrait s’abattre sur ma belle famille et les familles alliées, car je les connais, ces gens-là…

France-Togo

Laisser une réponse