Hollande : II donne sa bénédiction à Faure depuis New-York !

0

Deux indices coup sur coup qui prouvent que le président français, François Hollande n’a aucune « dent » contre les dérives dictatoriales de Faure Gnassingbé. Bien au contraire…

Primo, le fait que le corrézien préfère regarder ailleurs au moment où Loïc le Foch-Prigent, un séide, et homme de réseaux des socialistes français est «coincé» de tous les côtés dans leur pré-carré sans que des voix ne se lèvent du coté de l’Elysée, veut bien dire qu’il y a une onction bétonnée au service de Faure depuis les caves de l’Elysée. Deuzio, le fait qu’il ait accepté recevoir Faure en marge des rencontres annuelles des Etats aux Nations-Unies à New -York est un signe qui ne trompe pas. Les mêmes qui refusaient de voir Laurent Gbagbo pour dit-on « infréquentable » sont les mêmes qui reçoivent le « petit despote », (les mots sont du député socialiste Launay) avec le plus grand sourire. Kofi Yamgnane est interpellé pour mieux nous parler de cette politique d’un poids deux mesures de ses petits amis socialistes. En jargon politique, recevoir un président décrié par son peuple et les organisations des droits de l’homme veut dire, lui donner une « caution » à peine voilée ou « une bénédiction » qu’on refuse de dire publiquement. Et en la matière, le parti socialiste est un génie ! Soufflé dans la main gauche avec des mesures socialistes et taper dans la main droite avec des comportements qui n’ont rien à envier aux méthodes staliniennes.

Le temps de croire au slogan « Le Changement Maintenant » de la gauche française n’aura duré que le mois de campagne. Depuis, c’est bien ce parti socialiste qui est à la barre en France. Mais avec le succès en matière de « recadrer» les potentats africains du pré carré et de mettre fin à la « françafrique » qu’on connait. D’Alassane Ouattara en passant par Ali Bongo et Blaise Compaoré, le corrézien aura serré la main à tous ces hommes tachés de sang et avec le plus grand mépris de leurs peuples.

Et pourtant, ce n’est pas pout ce défilé honteux des potentats africains en France et à l’Elysée que l’écrivaine Calyxte Beyala  avait ameuté tout l’électorat africain en faveur des socialistes…

Le PS est un parti fasciste !

Il suffit de retracer la vie de leur patriarche François Mitterrand et ses assassinats en Afrique francophone pour être d’avis avec votre journal préféré Lynx.info que, ce n’est pas la droite et l’extrême droite française qui disent haut et fort qu’ils sont souverainistes qui ont dans le sang des comportements fascistes. L’histoire même du PS français est jalonnée du fascisme. La misère faite par ces derniers au nom de la grandeur de la France aux nationalistes algériens, aux intellectuels africains… L’histoire de Franz Fanon, traité par les cadres et intellectuels de gauche de « terroriste » est dans toutes les mémoires. Le refus catégorique de faire lire aux petits français les œuvres d’Aimé Césaire, de Mongo Béti… est un décor qui caractérise les socialistes français.

En accueillant Faure à New-York, l’idée n’est pas  de montrer que la France est contre sa politique faite de répression. L’idée est de lui dire de tout faire afin que, l’opposition ne vienne jamais au pouvoir. D’ailleurs, l’arsenal de répression qu’utilise la gendarmerie togolaise est un don de la France. Déjà, en marge des élections présidentielles de 2010,la toute puissante association Survie avait martelé par la voix de sa présidente Odile Biyidi dans une interview à Lynx.info que, c’est la France qui livrait bien le matériel au pouvoir de Lomé : « Il y a des émissaires officieux, aucune rupture avec le soutien aux dictateurs. Au contraire. On leur vend du matériel pour réprimer les émeutes. ». Et d’ajouter concernant le parti socialiste qu’il est aussi le doublon des méthodes de droite quant il s’agit de la politique africaine : «  Le PS, quand il a été au pouvoir, a encouragé les mêmes dictateurs. ».

Quand on veut être libre, on attend pas que le libérateur vienne d’un pays qui a tous les attributs et les relents esclavagistes, envahisseurs, colonisateurs. Curieusement l’opposition togolaise semble ne l’avoir pas toujours compris !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse