Guy Lorenzo : Après les 100 francs CFA « Prix ciment Epervier », le revoilà dans d’autres farfelues promesses !

0

Ils sont tous amis de Faure Gnassingbé et très habiles quand il s’agit du vol des biens publics

Au Togo, à chaque ministre son petit vol, sa petite histoire. Depuis la capture du pouvoir en 2005 dans les larmes et le sang, amis, copains et coquins qui viennent et repartent pour revenir volés se sentent si à l’aise dans la prédation que l’esprit faible ferait tout pour devenir aussi ministre de Faure Gnassingbé. Chose bien curieuse, aucun Togolais ne connait ces « têtes brûlées » au point qu’on se demande toujours où Faure Gnassingbé déniche-t-il des citoyens aussi malhonnêtes, aussi cupides ? Jamais élu par le peuple, faute d’une démocratie participative, il est normal qu’ils n’aient aussi de compte à rendre à personne. Ils viennent, concoctent de sulfureux plans de pillage, pillent et repartent dans la plus grande impunité. Ainsi, ils quittent Paris, Bruxelles, Washington… où ils disent travailler dans des grandes banques, commerces, entreprises….Mais toujours, en tête, la petite idée de s’enrichir et rapidement. Seulement, tous ces « spécimens » ont un dénominateur commun : Ils sont tous amis de Faure Gnassingbé et très habiles quand il s’agit du vol des biens publics. Ils sont si à l’aise dans ce banditisme parce qu’un procureur, un inspecteur du fisc ou un juge ne leur demanderait des comptes. À la fin, on se demande si ce grand banditisme à ciel ouvert ne serait même pas avec la bénédiction du prince ? Les audits promis sont toujours reportés aux calendes grecques et le pouvoir de Lomé n’a jamais inquiété un délinquant financier depuis plus de dix ans que, Faure Gnassingbé se succède à lui-même chaque cinq ans. Les journalistes devenus eux-mêmes des passoirs, de véritables godillots facilitent ce grand banditisme. Chez nous au Togo, point n’est plus besoin d’avoir honte. Le bien commun est bradé selon la confiance que le prince vous fait !

Guy Lorenzo : Du « Prix ciment Epervier » à son ambition pour les médias publics !

Quand il quitte Paris pour servir comme ministre du commerce dans le gouvernement du « Pnudiste » Gilbert Houngbo, personne ne connait l’homme. L’enfant terrible de Kpalimé est pressé et abat ses premières cartes. Première prouesse : Les Togolais apprennent un matin du 04 janvier 2010 que, sur chaque paquet de ciment l’« ami Guy » augmentera 100 francs CFA. Il se proclame ou mieux, il s’impose comme membre du comité ad hoc de la supervision de la CAN 2010. Ambiance ! Du coup, «Guy » fait le déroulé de son savoir-faire : Ciment Fortia CPJ 35 : 3950 FCFA le paquet au lieu de 3850 FCFA. CPA 45, 4500 FCFA le paquet au lieu de 4400 FCFA Ciment Cimtogo CPJ 35 : 4150 FCFA le paquet au lieu de 4050 FCFA CPA 45 : 4700 FCFA au lieu de 4600FCFA. Pour passer en force, Guy ira jusqu’à dire aux Togolais que, ce n’est « Pas une hausse des prix, mais une campagne de solidarité ». C’est ce qu’il a, lui-même appelé toute honte bue : « Prix ciment Epervier ». Un journaliste de www.Republicoftogo.com (leur site de propagande) ira plus loin : « La nouvelle solidifiera le mental d’Adébayor et de ses coéquipiers ». Une année pour le voleur un jour pour le propriétaire. Après que Lorenzo ait ramassé des millions par ce « gri-gri » dont lui seul maîtrise les arcanes, les Eperviers reviendront d’Angola avec l’horreur. Canardés aux baïonnettes par des loubards, Adebayor et coéquipiers seront appelés à rentrer au pays. L’« ami Guy » ne dira jamais ce qu’il a fait des millions récoltés. Mieux, il ne dira même pas par soucis de transparence combien de millions sont tombés dans les escarcelles de son ministère, je dirai de sa poche ! D’ailleurs, pour ne pas exposer publiquement son comparse, au second gouvernement de Gilbert Fossoun Houngbo, Faure fera en sorte de le mettre en « stand-by ». Le temps que les journalistes dits de l’opposition regardent ailleurs…Mais, c’est sans compter sur Lynx.info et sur les archives de chaque article du site de la propagande qu’il garde jalousement.

Nommé de nouveau ministre de la Communication, Guy Madjé Lorenzo, nous promet des jours meilleurs. Dans son second remake, il ne s’agit plus de 100 francs CFA à augmenter sur chaque paquet de ciment. Il veut faire jaillir dans la république une radio, une télé de qualité. Bien remarquer qu’il ne parle pas de radios et journaux privés. Pour ce missi-dominici de Faure Gbassingbé, seuls les médias publics et leur site de propagande www.republicoftogo.com comptent. Lynxtogo est un média dangereux donc à éviter ! « Pour cela, il faut permettre aux journalistes et aux techniciens d’exercer dans de bonnes conditions et d’avoir les moyens nécessaires » ajoute-il. Où va-t-il trouver les millions pour cette n’ième filouterie ? C’est l’autre paire de manche. Sauf que, cette fois-ci, il a un soutien de taille en la personne de Jean-Paul AGBOH-AHOUELETE du Conseil national des patrons de presse (CONAPP). Cet autre journaliste au service du grand banditisme au Togo va dans le même sens : « Les ressources expliquent les difficultés de la presse togolaise » martèle l’illuminé de Focus. Info. Un argument de taille pour Guy Lorenzo d’augmenter un matin 100 francs CFA sur chaque calebasse de « Tchoukoutou » [Boisson locale, Ndlr] pour que vive la presse et les médias Togolais ! Le temps d’empocher les millions et de se replier en France…Comme toujours. Il sait que l’ami Faure Gnassingbé est là pour cette impunité bétonnée !

Djima Matapari Lynx.info
 

Laisser une réponse