Ce que Agbeyomé Kodjo voit coucher, l’opposition ne peut le voir même perché sur un arbre !

0

Laisser ce monsieur en paix. Le malheur le poursuit… 

Il faut insister et le marteler bien. Le jour où Agbeyomé Kodjo s’effacera pour toujours sur la scène politique, le Togo ira d’un pas en avant. Il n’est plus question ici de tirer sur lui. Il est question seulement de prier sinon de le supplier afin qu’il parte. Cet homme aux milles couleurs a aussi le don de voir même coucher ce que l’opposition ne peut voir debout. On a envie de lui demander, comment n’a t-il pas vu coucher l’horreur de Freau jardin pour nous prévenir ? On a envie de lui demander comment n’a t-il pas vu coucher que, son ami Kpatcha qui emballait des billets de banque pour lui, allait être jeté en prison et y moisir faute de soins ? On se demande, comment n’a t-il pas vu coucher qu’il ne dépasserait pas 1% aux élections présidentielles de 2010 ? Quand vous avez un tel phénomène dans la République, le mieux est de vous éloigner de lui. Raspoutine lança à un général russe cette phrase qui est resté légendaire : « Laisser ce monsieur en paix. Le malheur le poursuit… ». La suite de cette prophétie est connue.

Pour faire beau, et nous dire que, ce sont les Togolais qui méritent cette fatalité, Agbeyomé Kodjo appelle lors d’une convention des jeunes de son parti OBUTS tout le monde à accepter sinon à avaler les résultats d’avril 2015 : « La réélection de Faure Gnassingbé est une réalité politique à laquelle tous les responsables politiques ‘républicains et de bonne foi doivent souscrire ». Voilà que tout est dit ! On se demande toujours pourquoi il n’écrit pas une lettre pour retourner à UNIR comme le ministre Adji Otteh Ayassor le lui avait demandé dans un débat télévisé ?

Pâ Tamba Lynx.info
 

Laisser une réponse