Grand’ Croix de la Légion d’honneur et tapis rouge pour une génocidaire !

0

Et vlan ! Revoilà la France raciste et colonisatrice dans ses errements. Et pourtant nous avions dit et redit au Lynx qu’entre la droite française et la gauche c’est du kif-kif. Les deux partis se ressemblent dans leur imbécilité quand il s’agit de la politique africaine qu’il est très difficile de savoir ce qu’ils attendent et veulent au juste du continent noir. Alors que, du côte de l’Afrique et surtout du Libéria on s’accorde à dire que dame et présidente  Ellen Johnson Sirleaf  est une génocidaire avec des mains tachées de sang de ses concitoyens : « Prince Johnson (11,2%). Ce dernier qui a été mis en cause avec Mme Sirleaf par la Commission Vérité et Réconciliation au Libéria, bien que reconnu comme chef de guerre, n’a jamais fait l’objet d’un mandat de la CPI. Pourtant ladite commission avait demandé des poursuites contre Prince Johnson et Ellen Sirleaf » peut on lire dans un rapport de la Commission Vérité au Libéria. Du côté des humanistes français, elle est même l’exemple pour l’Afrique. On s’enivre de bons mots dans  la grande salle de réception de l’Élysée et on fini par être ridicule parce que, quand affaires et grands contrats se côtoient, il n’y a plus de place pour les droits de l’homme. La presse française prompte à tirer sur tous ceux qui refusent qu’on pille leur pays en Afrique devient même silencieuse sur la violation des droits de l’homme au Libéria. On hisse une femme  génocidaire obligée de gagner des élections pour se protéger contre la Cpi en une déesse de la Réconciliation et des Droits de l’homme. La France n’a t-elle pas une histoire faite de sang et de crimes contre l’humanité en Algérie, au Cameroun à Madagascar ? La réponse toute positive devient une injure quand derrière ses binocles ; François Hollande peut nous appeler à admirer ce qu’il n’accepterait jamais sur le territoire français : « Vous avez su œuvrer pour la réconciliation, le rassemblement et pacifier votre pays» louvoie t-il dans la salle de réception de l’Elysée. Il sait qu’il parle pour les entreprises françaises Total, Michelin et Veritas qui sont déjà présentes au Liberia pas pour le bien être des Libériens.

 

Ellen Johnson-Sirleaf qui a tous les attributs d’une génocidaire sait qu’elle a une immunité bétonnée par ses parrains Occidentaux qui ont même pris sur eux de faire d’elle Prix Nobel de la Paix 2011. La CPI, bien que son nom brille de tous les côtés dans le rapport qui fait d’elle une tueuse, elle ne verrait jamais les  geôliers de la prison de Schwenigen où le pestiféré Laurent Gbagbo vit pour avoir donner sa vie à la jeunesse africaine. Elle peut des lors  demander au Medef [patronnat français ] d’envoyer, dès que possible, une délégation d’entreprises françaises.

Vous avez dit justice et impartialité de la CPI ? Le cas d’Ellen Sirleaf est un cas qui devrait édifier ceux qui doutent encore de la prison fasciste construite rien que pour les Noirs et qui fonctionne en plein régime pour le retard de l’Afrique. Si la honte et le ridicule tuaient, il ya longtemps que hommes politiques et journalistes français ne seraient plus de ce monde !

Camus Ali Lynx.info

 

 

 

 

Laisser une réponse