Gilchrist démasqué : Bodjona, Barqué et Elliot Ohin étaient à Paris

0

Dans un article daté du 29 janvier 2010, le Lynx avait attiré l’attention de ses lecteurs sur les accointances entre Gilchrist Olympio et Pascal Bodjona, très dangereuses pour la jeune démocratie togolaise. Gilchrist est le parrain de Zeïna la femme de Pascal. Et Pascal ne s’en cache pas, d’ailleurs, il se vante aussi de son amitié avec Gil !

On le savait, le soutien de Gilchrist au FRAC était des bouts des lèvres. Après avoir lâché son porte-flingue Jean-Claude Homawoo déverser son savoir faire en tirant  le FRAC, et surtout l’UFC, vers le bas, et tantôt jouant à l’équilibriste de la cause avec l’ultime soucis de tout bousiller. Le Maréchal en personne vient de rentrer dans la danse en recevant dans son appartement parisien les plus nuisibles à la fragile démocratie togolaise  que sont : Bodjona Akoussoulèlou Pascal et l’indécrottable mieux le buteur maison du RPT Barry Moussa Barqué.

En effet, tétanisé par le flux des manifestants qui gonfle de marche en marche, de samedi en samedi, le RPT vient de lancer sa « dream team » maison  pour éteindre le feu au Togo. Mais avec quelle formule, quand on sait que Gilchrist Olympio à son âge table plus sur le chaos comme héritage à laisser.

Quand le RPT manipule le « Maréchal » Olympio !

Au RPT, rien n’a été négligé. Au départ, Pascal Bodjona a d’abord avalé un grand nombre de journalistes et de médias  avant même que la bataille du 4 mars 2010 ne débute. Ensuite, tous les stratèges du RPT ont commencé par jouer aux divisionnistes. De Gilbert Bawara à Lorenzo Guy, la chansonnette a été la même:  » l’UFC n’avait pas besoin du FRAC pour les élections présidentielles ». De tous, le député Bernard Walla a été le plus pointilleux. En fin manipulateur il a donné une interview à Présidence Togo et repris par le site de propagande de Charles Debbasch alias Kofi Souza  : « Le FRAC n’a rien rapporté comme voix à l’UFC, mais l’UFC a fait un score très honorable de plus de 34 % sans compter les abstentions qui sont très nombreuses dans le fief de l’UFC (52.93 % Lomé commune 5 : 47 % Lomé commune1 : 48 % YOTO : 45.32 % dans le VO : 49.63 % dans le ZIO pour ne citer que ceux la. » Pour les togolais trop habitués à ces manipulations, ceci a été un non-évènement.

La mayonnaise ne prenant toujours pas on a alors pensé à envoyer à Gil les habitués de son salon parisien. Pascal Bodjona ne s’est  pas fait prier pour ce déplacement. Plus loin, Olympio qu’il traîtait au RPT, d’apatride, de fils de négrier, de terroristes, de commerçants véreux est devenu leur champion, le gardien de leur pouvoir. Au RPT, tous les violons sont sur la même corde. Sans Gilchrist Olympio, le RPT  n’a plus de sens d’exister  à partir du moment où les penseurs de ce parti ont  depuis 43 ans, fait de l’homme l’ennemi de la paix civile au Togo. Le RPT a toujours fait croire aux togolais, que Gilchrist était celui par qui une guerre ethnique devrait arriver s’il accédait au pouvoir. Sur la même corde de manipulation, le député Bernard Walla   peut fulminer : « ….enfin le silence du vrai leader charismatique (Gilchrist) populaire et sachant utiliser son populisme ».

Il est notoirement connu  que Olympio a une certaine idée du culte de sa personnalité et chaque cacique du RPT tient à surfer sur cette corde très sensible.Gil, peut-il  comprendre que Bodjona Pascal peut à lui tout seul le vendre dans un coin de Paris ? En quittant Paris dans la matinée du samedi, Olympio aurait aussi promis de mettre tout son poids lourd dans la machine manipulatrice du RPT.

Souvenons-nous que Gil qu’il a convoqué une Assemblée générale de l’UFC au plus tard dans un mois après le 4 mars . A l’ UFC, la troisième vice présidence,  Brigitte Ameganvi plus lucide que rien ne veut pas y croire que Gilchrist soit tombé si bas: «  L’immense bonté que je lui connais et l’honnêteté qui le caractérise l’aideront certainement à faire son devoir, pour la satisfaction de tous les togolais ».

Achetable à Merci !

On ne le dirait pas assez, Gilchrist en tant que chef d’entreprise est aussi un commerçant. Et pour ce commerçant d’un genre ancien, l’argent n’a pas d’odeur. Au Lynx on avait aussi attiré l’attention des Togolais sur les cris de la jeune garde du RPT du retour d’Abuja . Sablant le champagne et criant à tue-tête « Nous l’avons eu! Oh pauvre Olympio! », il se raconte que c’est une levée de danse qui a été à  l’honneur dans le boeing présidentiel. Les langues parlaient de la valse aux valises contenant des billets. Le Lynx ne pouvant pas le dire à ses lecteurs faute d’avoir vu, alors on se contente de la phrase restée célèbre du généralissime  ex-président du Nigéria Olesegun Obasandjo lancée au visage de Gil : » You are not a gentleman! « . Que voulait dire l’ogre nigérian à son hôte? Olympio aurait t-il pris la manne et voudrait  au finish jouer à l’opposant de la cause togolaise? Quoiqu’il se soit passé, un président ne pouvait se permettre d’ humilier un leader de la trempe de Gil s’il y a pas anguille sous roche. Mais ce qui  intéresse les togolais est cette forme naïve du FRAC et surtout des ténors de l’UFC à ne pas pouvoir distinguer au sein du groupe le bon grain de l’ivraie. Le Lynx  veut parler ici de  ce représentant de l’UFC aux États Unis appelé Elliot Ohin. L’homme a fait le déplacement de Paris sans l’aval de la hiérarchie du parti. Quelle aide a t-il apporté aux éclaireurs de pointe du RPT ? la question  relève d’un mystère.

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse