Gilbert Houngbo :Il a réussi au test initiatique du RPT

0

Agbandi, une bourgade située à environ 225 km au nord de Lomé est en train de prendre une nouvelle teinte grâce au plus illustre de ses rejetons, Gilbert Fossoun Houngbo. L’homme d’Agbandi a-t-il fini par comprendre que tout homme n’est mieux que chez lui? Houngbo s’est tapé une flamboyante demeure souterraine chez lui à Agbandi.

Le samedi 26 Décembre dernier, il y a reçu une délégation d’étudiants du milieu venus lui présenter les voeux et lui soumettre quelques doléances. Ceux-ci sont sortis du domicile du locataire de la primature togolaise avec chacun 26000 F CFA, un petit joli cadeau de Houngbo à ses frères étudiants d’Agbandi.Tout porte à croire que cet homme qui n’avait fait construire chez lui une maison dans le passé, revient à présent de plein pied au pays.

Les sous qu’il a gagnés à la sueur de son front quand il était au PNUD-Afrique et qu’il est en train d’empocher en tant que premier ministre de Faure, il les met en chantier en ce moment pour transformer un peu Agbandi, une bourgade sans électricité ni centre hospitalier.

Pour ses détracteurs, l’homme a été déjà phagocyté par le système RPT qui le lui rend bien.En témoigne le flot d’argent liquide sur lequel Houngbo nage. Avec le PNUD une fondation n’était érigée chez lui á Agbandi mais le RPT vient de combler le retard perdu, son retard. On pensait, Houngbo rendre plus de service aux Togolais en   imposant le rythme et la cadence de son ancienne maison PNUD à sa nouvelle demeure d’adoption qu’est le RPT, Patatras…

Houngbo qui gongonnait transformer le quotidien des togolais en 6 mois est lui même devenu le fossoyeur de l’économie et surtout de la démocratie. Sous lui le Togo a connu sa « révolution latérite » cette révolution des routes qui consiste á passer un verni de sable et á retrouver ce même sable dans les fossées après une pluie.Houngbo et sa kyrielle de ministres ont ruiné le Togo,humiliés l’étudiant et avilie la jeune fille.

Dans un entretien en audio sur le  site Lynx.info  le Pr. Apedoh Amah Tagoata assène « Houngbo est venu pour bouffer ». Bouffer comme l’avait prédit aussi un grand nombre d’analystes.Tambours battants , á Bruxelles en 2007 Louis Michel le présentât á la presse comme le fils prodige le seul qui pouvait sécher les larmes et les pleurs des togolais .Personne  n’avait eu en idée qu’au PNUD il y avait des audits mensuels,trimestriels, semestriels et annuels et qu’au RPT les géoliers du trésors national étaient les mêmes qui comme par hasard sont aussi les décideurs des fonds de l’Union Européene.

Un opposant le décrivait comme un fourbe aux allures moches. « Houngbo sans aucune prérogative ruinera davantage le Togo » les faits parlent d’eux-mêmes aujourd’hui !Houngbo humilié dans sa chair s’est fait petit, tout petit.Et le site de propagande www.republicoftogo.com  á la rescousse le ridiculise dans un article au titre évocateur, « Pas de solutions « cosmétiques » pour l’emploi » Avant de continuer la Debacherie  rectifie le tire : « Le taux de chômage au Togo est estimé à 6,8%, mais 27% de la population active est sous employés où exerce dans le secteur informel. »L’Allemagne et le tout uni des pays scandinaves ne font pas mieux ! Oyé Houngbo ! Oyé Gilbert !

Entre nous, une réforme en profondeur est-elle possible avec un système aussi pernicieux que celui mis en place depuis des lustres par le RPT? Toutes nos craintes résident dans le fait que, Houngbo qui était présenté au départ comme un homme du renouveau a fini par être contaminé par le virus du RPT.Une perte pour le Togo ,l’Afrique et le PNUD dont on rapporte qu’il faisait la fierté de la race noire.

La gloutonnerie du RPT l’aura enlevée sa dignité. Et au politologue Comi Toulabor de prédire  á Gilbert Houngbo la fin de son  mandat  dans une interview chez le confrère Togoforum juste un mois comme chef de gouvernement : « Je le vois vieilli encore plus, avec beaucoup de cheveux blancs, signe de sagesse dit-on, mais dans le contexte politique togolais signe de lassitude et de fatigue,si d’ici 2010, à l’allure où vont les changements de Premiers ministres, il est maintenu à son poste. Mais il peut teindre les cheveux en noir, signature d’énergie et de vitalité débordantes et de jeunesse, avec la bedaine de la « réussite » en gestation. Je vois beaucoup plus le Premier ministre dans le premier profil : le dos voûté avec des cheveux plus blancs qu’aujourd’hui. Il a un travail insurmontable à accomplir : commencer par éviter les fesses de sa secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse. Mais si Houngbo réussit son pari imposé, en guise de récompense, il pourra rompre le pain avec son patron. »

Le dos vouté , les cheveux blancs sont une réalité aujourd’hui en plus d’une maison digne de tous les enfants qui savent ne pas réussir leur pari.Houngbo ne demandait pas mieux.Merci Faure ! tu es le plus Faure au Togo !

Mabizo Kiri   Lynx.info

Laisser une réponse