Gbagbo: La longue marche….

0

 

Ils étaient trois à être arrêtés sous les ordres d’Alassane Ouattara quand le président Félix Houpheit Boigny le nomme comme premier ministre de la Côte d’Ivoire. Vingt ans après,les forces françaises les arrêtent encore tous les trois au profit de Ouattara. Laurent avec sa femme Simone et leur fils Michel dont la maman est française sont depuis 13 heures Gmt à la République du Golf Hotel où loge les forces dites impartiales de l’ONUCI, Ouattara lui même avec son premier ministre Guillaume Soro étant dans d’autres capitales africaines attendant le coup de fil fatal de sa capture. Pour l’africain qui est allé jusqu’au bout de sa logique, c’est chose impensable. On nous connaît dans le subconcient collectif des impérialistes comme des êtres mouchards et lâches. Des êtres toujours prêts à trahir leurs frères et à les diminuer au rang de sauvages. Retenez que De Gaulle n’avait pas humilier Pétain ! Mieux une grâce s’en était suivie. Depuis El Hadj Omar, Samoury Touré où Behanzin on n’en avait plus jamais vu une telle force d’énergie d’un africain. Mais le hic, ici est qu’il est remis à un criminel de guerre appelé Alassaane Ouattara lui même qui aurait fait mieux fait dans le cloutage des têtes que Faure Gnassingbé. C’est désormais la démocratie en Afrique. Pour avoir le soutien de la France et de l’ONU, il faut trucider , non il faut braiser 500 têtes de ses concitoyens, c’est la moyenne. Quand on sait que Alassane à 70 ans on peut mesurer ce qu’il veut bien faire et peut faire pour son pays qu’il a laissé détruire par les forces de la Licorne. Cette Licorne qui n’a rien de démocratique. Le but est de faire signer une reddition à Laurent Gbagbo. Dans le tréfonds des dieux, l’homme ne signera rien comme d’ailleurs Behanzin refusa de le faire avant d’être transporté à Blida en Algérie. Gbagbo c’est un poids politique de 51% des électeurs loin devant le RDR comme le PDCI. Au Lynx nous ne nous laisserons pas attristés par cette ignominie, bien au contraire. Gbagbo mort, ou arrêté est devenu comme une arrête dans la gorge de la France. D’ailleurs son ambassadeur Jean-Marc Simon en Côte d’Ivoire va mentir en refutant que se sont les forces de Ouattara qui l’auraient arrêtés. Quand on sait que les drogués qui constituaient les Forces Nouvelles (FN) n’avaient pour langue parler que le Malinké, on n’est surpris de savoir qu’ils arrivaient à pillonner la présidence par ce déluge de missiles et de bombes sur le palais présidentiel. Laurent Gabgbo, ils savent que tu as bien plus une force que ni Ouattara ni Bédié n’en a . Mort ou vivant, tu auras survécu que nous tous mon frère.

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse