Game over ! Sam Pètchèdibadi Bikassam s’en va… Mais avec une partie de la caisse de Togo télécom

0

Game over ! Sam Pètchèdibadi Bikassam s’en va… Mais avec une partie de la caisse de Togo télécom

Sa ministre de tutelle Cina Lawson avec qui il était en désaccord, a fini par avoir sa tête lundi 24 mars 2014 au soir à l’issue du conseil des ministres. Lui, c’est Sam Pètchèdibadi Bikassam, désormais ex DG de la société nationale de télécoms Togo télécom. Sam Bikassam s’en va au profit de son adjoint Tagba Ataféitom Romain qui est également directeur de cabinet du ministère en charge de l’Economie numérique et des Télécoms. Dans le sérail, l’on souffle que la décision de placer Tagba Romain à la tête de Togo télécom est provisoire en attendant de trouver un oiseau de rare plumage. L’homme, Tagba connaît bien la maison pour y avoir été DG adjoint.

Bikassam paie ainsi le prix de sa gestion calamiteuse de l’entreprise publique. Une boîte dont la trésorerie est tendue au point où il a fallu recourir deux fois déjà au découvert pour payer les salaires des agents. Togo télécom ne pète pas la forme mais Sam Bikassam lui tourne dos et s’en va gérer tranquillement ses sous volés. Des sources proches de l’entreprise et de l’homme parlent d’avoirs estimés à plusieurs milliards de F CFA que Sam Bikassam a pris soin de dissimuler dans ses comptes à l’étranger. L’homme a bien garni ses comptes laissant Togo télécom et ses agents à leurs sorts. Togo télécom doit 4 milliards à la CEET pour impayés dus à la consommation de l’énergie électrique. Sans oublier les deux découverts que la société a faits pour payer ses agents en fin 2013 et les nombreuses créances dues aux fournisseurs et aux partenaires dont la presse.

Nous étions de ceux qui ont très tôt vu venir le danger. Lorsque, pour camoufler sa gestion hasardeuse et chaotique, Sam Bikassam s’était lancé dans des dépenses cosmétiques, nous sommes montés au créneau pour attirer l’attention des autorités. Comment peut-il s’offrir le plaisir de financer à coups de millions des spectacles qui au final n’ont rapporté grand-chose à Togo télécom ? Pire, la société n’était en pleine forme quand il se permettait de telles dépenses à la limite de la folie. La caravane du rire, le sponsoring au groupe Toofan, à l’émission Les Concurrents sur la TVT et autres, Bikassam avait découvert des passerelles pour s’en mettre plein les poches au moment où ses agents criaient sur leurs conditions de vie et de travail. Ce qui a fini par susciter le courroux de sa ministre de tutelle Cina Lawson, celle qui a eu raison de lui, l’homme de la « grande maison ». Le prochain sur la liste de débarquement selon nos sources est le patron de Togo cellulaire Atcha Affo Dédji. Ce dernier aussi se livre à une sorte de dilapidation de fonds dans des activités de sponsoring qui ne rapportent gros que pour lui-même et tous ceux qui sont impliqués dans la chaîne. C’est à cause de ces magouilles que les projets de sponsoring dont les étrangers sont porteurs, passent à Togo cellulaire comme du couteau dans du beurre. Vivement que dame Cina Lawson poursuive son opération de salubrité publique afin de débarrasser les sociétés de télécommunications et de téléphonie mobile rentables de ceux qui ont l’habitude de tout confondre.

Taffa Biassi Lynx.info

 

Laisser une réponse