Franz Steinmeier : Il donne un rein à sa femme et quitte la politique

0

Il est finalement la première personnalité allemande connue des Togolais sous l’ère Faure Gnassingbé. Son nom Frank-Walter Steinmeier, 54 ans. Caractéristique : le sourire. Ancien ministre des Affaires Etrangères il a joué le rôle de vice chancelier quand la droite CDU/CSU et la gauche SPD allemande ont été appelés à cogérer le pays le plus puissant d’Europe. C’est la coalition que les allemands se proposaient d’appeler la « Coalition Jamaïque » en se référant aux couleurs des deux partis et qui ressemblaient fortement au drapeau Jamaïcain laquelle coalition devrait associer les écologistes. C’est en socialiste averti que Steinmeier foule le sol Togolais où on parlait de dictature héréditaire. Il défraie la chronique en foulant les pieds dans un Togo où l’ONU n’avait pas encore fini de compter les morts de Faure. C’est aussi un Steinmeier qui visitait Lomé quand les maçons s’efforçaient encore à remettre les murs mis en lambeaux de l’institut Goethe par les sicaires à la solde du futur prince de la nation. Dans la foulée, l’allemand demande à ceux qui ont donné l’ordre de casser l’institut d’arrêter les casseurs et de les faire juger. Au pays des Gnassingbé un rêve !  Du côté des allemands un acte non anodin. Il faut punir les miliciens de Faure. Dynamique, les autorités togolaises le font visiter les vestiges de 38 années de dictatures avec à la clé les rues en nid de poules et les nouvelles réalisations très mineures des allemands au Togo depuis que les relations sont coupées avec l’Union Européenne. Mais la politique a ses règles. Par un détour au Ghana voisin, l’ex président ghanéen John Kuffor ouvre les portes à Faure afin qu’il rencontre le président allemand Horst Kölher en visite dans ce pays. L’ancien économiste du FMI connaît la mendicité dont a fait preuve le Togo pendant 38 ans de règne de Gnassingbé père. Croyant libérer les énergies en aidant le régime a se racheter des tords commis contre son peuple, il aurait lancé à  Faure : «  je vais vous aider ». Grosse erreur ! Quelques mois plus tard, le président togolais pouvait  pavaner avec une suite de ministres unitiles qui a pris d’assaut l’hôtel Adlon en plein cœur de Berlin. La suite, les allemands vont se raviser et n’inscrivent pas le Togo comme pays prioritaire pouvant accéder à l’aide pensant voir le déroulement des élections présidentielles du 4 mars 2010. Erreur de calcul ! Epoustouflant, Gilbert  Bawara ex-ministre de la Coopération du haut de ces 1m 60cm ruminait sa joie. «  Nous n’avons aucun problème avec les allemands. Dans l’histoire du Togo, aucun ministre de ce rang n’a encore foulé notre sol… » Revenons à l’essentiel et voyons un peu si au Togo un politique peut se départir de la « chose politique » quand il le faut.

Dans les pays européens la politique ou le sport ne sont pas une finalité de celui qui en est bénéficiaire. Cependant, l’idée de démission est perçue comme une humiliation chez les « Zorro » de présidents africains. Lassana Conté, Eyadema, Félix Houpheit Boigny, Mobuto, bien que, atteint de cancer ou de prostate, ces africains ont continué par diriger laissant dans la plupart des cas le pays aux mains des prédateurs qui leurs sont proches. Le politologue togolais Comi Toulabor a une idée de la démission des politiques au Togo « Avez-vous déjà vu un ministre togolais démissionner de son poste pour mauvaise gestion d’une question relevant de son département ? La devise des ministres togolais semble être : on me démissionne sinon je fais un malheur, je ne démissionne pas »

De l’autre rive dans les démocraties européenne, c’est tout le contraire. Josef Plaseck qui représentait l’avenir des socialistes allemands a jeté l’éponge pour un petit « bobo » diagnostiqué  à l’oreille. Le célèbre entraineur Jupp Henckes a refusé par le passé de diriger la Mannschaft [ndlr, sélection allemande] : raison, sa femme est malade. La femme du pilote de la formule 1 avait elle aussi cédée un rein à son mari Niki Lauder. Le papa de l’actuel prince Daniel de Suède a aussi laissé son rein a son fils. L’ex-chancelier autrichien Franz Vranitzky avait lui aussi donné un rein à sa femme. Les exemples, le Lynx peut vous le bourrer au ventre. Ils ont du cœur ces blancs quand il s’agit de se tenir la main entre eux ! C’est  avec  une élégance digne d’un politique qui a le plaisir de faire de la politique tout comme de montrer ses responsabilités familiales que Steinemer est allé se coucher hier 24 août 2010 côte à côte avec sa femme pour le « partage » de rein. En Allemagne, il faut six ans pour bénéficier d’un don de rein. Sa femme qui officiait au tribunal de Berlin comme juge avait finalement aussi jeté l’éponge depuis que le mal se faisait de plus en plus menaçant et s’occupait de leur fille qui n’a que 14 ans. Plus proche de chez nous, l’idée qui taraude les Togolais est de savoir, si il arrivait à  Faure un tel malheur comment il s’y prendrait, lui qui n’a pas de femme et plutôt collectionne les filles ?  Seul consolation, les hôpitaux de Faure sont à l’état moyenâgeux. Une insuffisance rénale peut être aussi perçue comme une fièvre, un paludisme très grave. C’est toute l’équipe du Lynx qui souhaite prompt guérison au brave ministre. Pour ces gestes hautement humains, l’Afrique noire est encore loin. Les Togolais n’en parlons pas !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse