Faure : Il met la vie des Togolais de Côte d’Ivoire en danger

0

 

C’est en temps de guerre qu’on découvre les stratégies de chaque belligérant. Calé dans son bunker du Golf hôtel, Alassane Drame Ouattara a, lui aussi, ses hommes de l’ombre. De ces présidents que la France a déposés comme des pantins, se trouve un qui, à lui seul, sinon tout seul, réunit autant de crimes humains et financiers que la guerre de huit ans qui ravage la Côte d’Ivoire: Faure Essozimna Gnassingbé. Le rapport de l’ONU, qui dit que Faure a tué 500 Togolais pour être président, est encore dans les tiroirs côté droit de Ban-ki Moon. Celui qui dit que son père a trucidé des Togolais et jeté en haute mer est aussi dans l’autre tiroir du coté gauche de Ban-Ki Moon.

Alassane Ouattara qui est un habitué des couloirs de l’Elysée et des Nations-Unies connait bien les méthodes et ses amis. C’est pourquoi, il peut aisément lever le bec et vociférer chez le confrère l’Express ce que la France va bientôt faire sous le paillasson de la CEDEO:  « …..des chefs d`Etat de la région, dont le Burkinabé Blaise Compaoré et le Togolais Faure Gnassingbé, iront visiter les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l`ONU ainsi que l`Inde ». Autrement dit, une organisation comme la CEDEAO qui se veut respectable, a décidé d’envoyer deux  présidents avec un passé chargé et sans légitimité aucune dans les cinq grands pays du monde pour parler d’un petit pays comme la Côte d’Ivoire, de son Président démocratiquement élu, l’un des rares démocrates africains et des Ivoiriens. On n’est pas loin de Mazeaud qui fait asseoir et Bédié et le rebelle Soro et Laurent Gbagbo autour de la même table lors des accords de Marcoussis. Aussi dans ce décor surréaliste, n’est -il pas temps que le monde passe à la version supérieur de son logiciel rayé,  pour réviser les textes qui régissent les Nations Unies et les africains les textes de la CEDEAO?

Faure : il met en danger la vie des Togolais

John Attah Mills a compris avec la crise ivoirienne que la patate était trop chaude pour lui. Il sait que 1million de Ghanéens vivent en Eburnie. Très malin, il a trouvé le moyen de décliner l’offre des va-t-en guerre. Pour ce président, le Ghana n’exporte pas les armes et a déjà ses soldats qui opèrent avec l’ONU sous d’autres cieux. Le Malien Toumani Touré se fait invisible parce que les Maliens vivent chez Gbagbo. Même s’il est pour la guerre, le pays ne voudrait pas qu’on voit son ombre. Quand des délinquants proches de Ouattara ont investi l’ambassade de Côte d’Ivoire au Mali, la police est allé mettre la pègre en Etat de ne plus nuire. Idem pour le Béninois Yayi Boni. Bien que l’octogénaire Abdoulaye Wade ait ouvert un sanctuaire pour les opposants à Gbagbo par le biais de la télévision nationale sénégalaise, bien malin, il a préféré être lui aussi invisible. Le sulfureux Abdoulaye Wade qui ne manque aucune occasion pour se faire entendre, a compris qu’il fallait être plus caché que découvert dans une crise qui fait même peur aux occidentaux. Bref, chacun milite pour le bien de son peuple, ménage sa langue et sa diplomatie.

Que fait notre dictatorion national assis sur des crânes togolais? Il suit mouton-mouton le berger Blaise Compaoré dans ce suicide sous régional. Les vies des Togolais de Côte d’Ivoire, il n’en a cure ! Pis, il fut le premier a posé avec des suppôts de la Franceafrique aux premières heures quand dame Communauté Internationale mentait et voulait prendre de court le monde entier que c’est Ouattara qui venait d’emporter haut les mains les élections du 28 novembre de l’an dernier. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts. Les passions ont baissé d’un cran et ont prouvé que Alassane n’était pas non plus un propre avec des élections qu’il aurait noyautées au nord. Résultat : la haute juridiction de Côte d’Ivoire a reconnu après que l’économiste et ses rebelles avaient tellement autre chose à faire que le respect de la démocratie. Pour l’instant, le national togolais qui n’a aucune éducation politique, moins civique, peut s’asseoir dans la cour des Grands et parler de la Côte d’Ivoire, de Laurent Gbagbo. On avait dit sur votre journal préféré, chers lecteurs, que les Gnassingbé on les sert, et pas le contraire. Laurent l’aura appris à ses dépends. Les Togolais de Côte d’Ivoire aussi. Pour son pouvoir, Faure peut vendre son peuple,ce qu’il a fait en laissant la DGSE venir ramasser toutes les archivives des 37 ans de règne de son père défunt et a  finalement cadenassé parents, frères et amis dans ses geôles au nom du Pouvoir. Ce n’est pas le Lynx qui le dit mais les faits sont bien là et « kanpké ».

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse