Faure: Il déboise la forêt pour que « Epiphanie » ait de l’électricité

0

Greenpeace pourrait être sous le choc ! Faure est un ennemi de l’écologie, de l’environnement et de la biodiversité. Point n’est plus besoin de faire l’avocat de Faure et de son pouvoir. Il ressemble tellement à son père défunt dans la gestion du Togo, dans la vision future inexistante de son peuple que son grand « lui, c’est lui et moi c’est moi » qu’il nous avait servi n’était qu’un canular ! On se demande si ce n’était pas pour endormir les esprits faibles. Faure n’a pas inventé le Togo, mais il est en passe de le modeler à sa façon, et du fond en comble. Le jeune prince aurait juré de mettre tout ce qui est à l’actif de son père dans un autre grenier et de construire son Togo à lui. Le 1er juin, ou journée de l’arbre, est à mettre dans la politique de reboisement de son père. Et tout togolais censé doit le reconnaître. Faure a plutôt une préférence pour les dunes de sable désertique.

Mais entre Faure et son père, c’est du côté des finances qu’il y aurait, selon tous les proches de ce dernier, une ressemblance. Ils ont la même force de frappe quand il s’agit de brader le patrimoine de tous les togolais. Cette histoire de bradage de l’hôtel du 2 février que Gnassingbé père et fils adultérin ont ratissé avec maestria est encore dans toutes les mémoires! Mais si le père avait une idée de la nature que l’on devrait garder pour des générations futures, le fils a plus le goût du désert. Ce désert où rien ne pousse, et où aucune vie humaine ne résiste.

Dapaong : Faure déboise la savane !

Dapaong, au grand nord, est la ville la plus pauvre du Togo. La savane n’offre pas d’opportunités aux paysans et 90 % de sa population est pauvre. Mais à Dapaong, il y a une particularité : la beauté de ses filles. Faure, à la recherche de ces âmes qui lui donneraient l’élixir, a finalement fouiné aussi du côté de la savane et a trouvé. L’heureuse élue n’est autre que Mlle Epiphanie Somouko, qui lui a fait, comme tant d’autres femmes à Faure, un « rejeton », et qui a passé quelques moments en Allemagne avant de déposer ses valises au Togo juste au moment où Faure s’assied sur 500 crânes. Le Lynx vous en épargne les petits détails… Car Faure peut nous envoyer devant un juge togolais. Et le Lynx n’a pas envie d’ameuter une pile d’avocats et de finir devant une justice où notre sort serait scellé en 2 minutes! Agbéyomé disait peu avant la date fatidique du 4 mars que le bilan de Faure pouvait se mesurer au nombre de villas construites à ces petites fées dans chaque ville du Togo et  qui font que le prince à horreur de la verdure. Le Lynx vous en apporte les preuves !

Epiphanie vit à la « Caisse » et veut sa villa à elle à Dapaong…

La Caisse pour ceux qui ne le savent pas est le lieu où vivent riches, ministres, officiers dans la capitale togolaise.

Malheureuses sont ces pauvres togolaises qui n’ont pas eu la chance de croiser le prince sur leur route . D’autres plus chanceuses que Epiphanie, mieux plus minettes, sont à leur troisième villa. Mais parlons un peu des dommages que toute une ville est obligée de subir pour une histoire de fesses. Certains togolais nous diraient que le président doit construire où acheter une maison a ses copines puisqu’il n’est pas marié. Certes. Mais quand la forêt doit en pâtir, voilà ce qui fait discorde entre le premier préfet de la République et le Lynx. Ceci se passe bien à Dapaong chef lieu de la région des Savanes. Tout le monde connait la valeur de l´arbre et le temps nécessaire pour faire pousser un arbre dans cette région aride et semi désertique des savanes. En Allemagne, tout citoyen ou société qui se permet d’arracher un arbre est censé en replanter un autre à la place et y veiller jusqu’à ce que l’arbre grandisse. La commune est chargée de veiller sur tous les arbres qui font les frais des calamités naturelles. On se demande ce que la dynastie des Gnassingbé a retenu du passage des Allemands au Togo ! 

Le drame pour la ville de Dapaong et ses habitants, c’est que l´entreprise chargée de transporter les fils électriques et les poteaux électriques a dû cyniquement abattre tous les arbres et filaos du coté gauche de la route pour faire arriver les files électriques à la nouvelle maison de la petite « luciole » de Faure Essozimna Gnassingbé. Et comme toujours, dans la cité en perdition les fous ont toujours leurs fans. On ne serait même plus étonné au Lynx que certains Togolais nous jettent des pierres à la place de Faure !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse