Etude analytique des journaux togolais

0

 

S’il y a un acquis incontestable de la lutte pour la démocratie au Togo, c’est bien la liberté de la presse et, par extension, la liberté d’expression. Aujourd’hui, plus de cent radios et télévisions couvrent notre pays, et plus d’une centaine de journaux écrits et en ligne pullulent dans le paysage audiovisuel de notre chère nation. Je suis fier, avec tout le peuple togolais, d’avoir obtenu cette victoire. La liberté de presse et un des principaux piliers de la démocratie, et la  Presse est le 4e pouvoir en démocratie, avec le pouvoir Exécutif, le pouvoir Législatif et le pouvoir Judiciaire. Mieux, c’est un contre-pouvoir redoutable, si elle joue sa partition avec professionnalisme, intelligence et responsabilité.
C’est la presse américaine qui a fait destituer le Président américain Richard NIXON, pour avoir fait installer clandestinement des micros dans les locaux du Parti Démocrate. C’est la presse française qui a fait chuter les ministres Eric Woerth et ses collègues des Affaires Etrangères et de la Coopération et le Premier Ministre FILLON a failli se faire virer pour ses vacances en Egypte, aux frais de MOUBARAK et de son pouvoir. C’est la presse internationale qui a révélé les affaires de déchets toxiques clandestinement entreposés sur les plages de Conakry, il y a des années de cela, et à Abidjan, il y a à peine trois ans…C’est la presse israélienne qui  a révélé le scandale ayant entraîné l’inculpation, la condamnation et l’incarcération du Président israélien, pour une affaire de mœurs, il y a quelques mois à peine… Lire la suite en cliquant ici.

Par Dr David IHOU, Ancien Ministre de la Santé et de la Population


Laisser une réponse