Caprices de milliardaires : Gervais Djondo refuse de l’électricité aux villageois

0

 

Saoûle de ses milliards, Gervais Djondo a fini par s’abonner à la griserie de la richesse, aux caprices de ceux qui sont immensément riches, et qui ont du mépris pour les autres. Il sait aussi qu’il n’a rien fait de concret pour avoir plein dans ses petits pantalons, si ce n’est avoir fait dilater tous les coffres forts qu’il trouvait dans son ministère, à la présidence de la république, au RPT…. Et depuis, les  villageois en ont marre des humiliations et des caprices de leur fils. Le Lynx est allé aux sources après que ces villageois de « Djondo-Condji » dans la préfecture des Lacs aient commencé par crier leur ras le bol. Djondo Gervais, l’une des plus grosses fortunes du Togo, et très proche de Faure ne veut pas voire de l’électricité dans l’air pour ses concitoyens de « Djondo Condji » village qui porte le nom des Djondo.  Et pour cause, l’obscurité faciliterait mieux les visites nocturnes que lui rend Faure quand ce dernier est submergé du côté de Lomé par les dossiers tordus qui lui « calent » au cou. Pour y atteindre à ses fins, Djondo a plutôt préféré « cadenasser » la CEET, fournisseur de l’électrice à son seul profit. La ligne porteuse du jus d’électricité est vigoureusement interdite aux autres villageois. Les fréquentes plaintes de ces derniers vers la société d’électricité se révèlent êtres vaines. Un villageois à l’entrée du bourg que nous avions interrogé  dit ne pas comprendre : «  Je travaille dur pour avoir de l’électricité pour ma famille mais la CEET sans justification me refuse le jus de courant ». Il a raison le pauvre. Gervais Djondo  a finalement étalé sa petite dictature. Djondo -Condji  c’est sa propriété semble-t-il dire par ses comportements, et l’électricité, il n’est pas prêt à le partager. Seule sa maison doit être illuminée au milieu du hameau. L’autre grande équation est qu’il est immensément riche au point que Faure a finalement fait de lui son interlocuteur, son bras droit, son papa en somme. Mais comment a-t-il fait cette fortune ? Une autre paire de manche que le Lynx développera. C’est à minuit que le prince infect et le magnat d’ASKY, sa compagnie de voyage  se rencontrent pour parler. De quoi ? Pas de la bonne santé des Togolais moins des Djondo éparpillés dans le monde mais plutôt affaires.

En attendant, le Lynx s’est installé à Djondo -Condji  pour mieux vous décrire l’abominable. Promis…

Baba Tundé Lynx.info

Laisser une réponse