Diamond Cement : Ce ciment qui uni Gil et Faure

0

Que voulez-vous togolais ? On tombe des nues quand il faut écrire plusieurs pages pour que les togolais comprennent une ligne, une seule. Faut-il torde le cou aux compatriotes afin qu’ils comprennent que Olympio n’est plus un opposant aux Gnassingbé depuis la mort du dictateur Eyadema en 2005? Commerçants, de père en fils, les Olympio sinon le dernier Mohakiner, Gilchrist, lui au moins ne s’en cache pas : « Ma vie , je la passe en allant au théâtre. Je fais aussi des affaires » égrène t-il. En pleine guerre,si il y en avait jamais eu avec Eyadema Gnassingbé. C’est dans une kyrie que l’homme lâche « Après tout il faut que je survive aussi ». On survie comment pour un affairiste qui loue dans un coin chic de Paris si on ne se mêle pas dans des affaires ténébreuses ?

 

Les relations entre Gilchrist et les Gnassingbé débutent quand des « managers » se rendent à l’évidence qu’ils avaient les mêmes clients. Alors, il faut faire quelque chose. Les deux fils ne sont t-ils pas les produits de Paris la Dauphine pour Faure et Oxford pour Gilchrist ? Les deux fils n’ont -ils pas étudié l’économie ? Même si pour le premier(Gilchrist), les archives d’Oxford peuvent prouver son passage dans la célèbre université, pour le deuxième(Faure),un brouillard plane encore sur l’ancien étudiant de la Dauphine. Non seulement aucune preuve tangible ne montre qu’il a bien fini son examen de passage mais aussi la manière que « Faure l’économiste » gère son pays,on peut être tenté de remettre en cause tout son cursus scolaire. Un paysan gèrerait encore mieux le Togo ! Les deux n’ont-ils pas hérité des papas présidents au Togo ? Ce qui peut unir (L’argent) Faure et Gilchrist dépasse de loin ce qui peut être leur désunion (Le pouvoir).

Aussi de ces liens très dangereux que le Lynx n’a de cesse de dénoncer auraient emportés sur les rives toute une bande aussi dangereuse. Ici naît une pile d’arrivistes, d’opportunistes, de pantins et de cancres dont le corrélaire est la somme des potes d’enfance et des membres du RPT qui ont fait le lit de la dictature. De cet enfantement on peut retrouver Pascal Bodjona et Locoh Donou qui sont venus s’ajouter à la liste. Noir, couleur d’ébène, du haut de ses 150 kg, Pascal Bodjona, ne s’est pas pas fait prier. Dans le cercle très restreint des métis togolais, à défaut d’être lui même métis, le ministre envoie sa dulcinée franco-togolo-libanaise Zeïna. Olympio accepte le parrainage et le Togo est désormais sous leur coupe.

Le Vatican et St Egidio en ligne de mire

Quand en 2005 des têtes sont tranchées pour que Faure soit au summum de sa gloire, le Vatican envoie ses hommes en robe calmer les esprits. N’ont-il pas sous leurs soutanes les chéquiers qui leur permettent une procuration sur les comptes en Italie de Faure ? L’invitation pour une entente tombe dans la boîte aux lettres de « Gil » de son appartement parisien. En catimini ,Olympio accepte l’offre. On ameute le beau frère Eric Amerding. On tance feu Amah Gnassingbé alors deuxième vice président de l’UNion des Forces du Cnagemanent (UFC) de rester loin des regards dans les négociations. On prend soin d’éviter Agboyibor, Gnininvi et les autres opposants devenus avec l’histoire tous des composants au régime. La filière Vaticane aboutit dans les marais d’une Franceafrique dont le pivot vivant n’est autre que celui qui s’est permis d’évincer mieux de rectifier Thomas Sankara : Blaise Compaoré. Ensemble, ils bétonnent le futur des togolais avec ce qu’ils ont dénommé en chœur : L’Accord Politique Global . Le résultat tout le monde le connaît. De tous les soucis, c’est l’offre pour que Gilchist Olympio soit désormais éligible qui fait son succès. Les connections vaticanes peuvent dès lors se frotter les doigts. Pour sabler cette union Faure et Gilbert Bawara paradent en Smalto et en Gucci devant les caméras de télévision italiens. Au final pour son premier quinquennat, Faure visite par 5 fois l’Italie. Un record ! Qui vous a dit que nos dirigeants ne sont pas aussi dans le monde de la mode et de tous les biens de ce monde ?

Diamond Cement c’est notre ciment !

Quand Lorenzo Guy, ministre des Petites et Moyennes Entreprises fait ses calculs au nom des Éperviers en augmentant 100 Francs de plus sur la tonne de ciment, le duo Gilchrist et Faure semblent se demander de quoi il parle ce ministre. Dans le jargon propre aux commerçants tout se vend et tout peut être achetable. Les deals entre les Gnassingbé et les Olympio en viennent à se jumeler et à se croiser. La résultante ,une amitié dangereuse et sournoise qui risque d’ensevelir tout un peuple. La vague emporte des esprits bénins et tordus comme les frères jumeaux Homawoo , les Ohin Elliot, les Habia…. Une curiosité rapide amène le Lynx au but. A défaut des verreries c’est le ciment qui uni Faure et Gilchrist. Les deux, il paraîtraient, en sont devenus amis et meilleurs actionnaires du groupe Diamond Cement implanté dans le Ghana. Mais le ciment du Togo n’est plus la propriété des togolais alors, rien de profitable. Le prix du ciment sur le marché togolais en dit long ! Olympio a conseillé, beaucoup conseillé à Faure de rejoindre le camps. Celui qui traitait hier Pére Dahuku d’être trop « kabyè » dans les coulisses semble ne pas se dédire. Faure lui au moins à un peu du sang septentrional et méridional dans les veines. Ceci fait bon de travailler avec lui. Ces milliards dans les comptes en plus!

Faure n’a pas fait la dentelle. Depuis, c’est avec une aisance qu’il investi et réinvesti de l’autre côté du Togo anglophone. Le Ghana n’est -il pas cité comme un pays sûr comparé à son Togo à lui ? Pour ne pas être à trois on a noirci un autre qui bavardait un peu trop avec une sale histoire de vente de riz et de treillis militaires : Nicolas Lawson. Non content, il tire à boulets rouges sur Olympio de l’avoir trahi. Ici, il faut relever un seul aspect. Olympio est un homme d’affaires, le père à Faure l’en empêchait de faire ses affaires, comme la voie lui était libre en Côte d’ivoire de Félix Houpheit Boigny. Aujourd’hui avec le fils tout lui semble très facile pour débuter à son âge ses affaires. Sa fille, l’unique qu’il a, vit loin de la négraille togolaise.

L’homme vend si cher son aura du plus opposant des opposants au RPT. La suite,des gardes corps qu’on a retiré à Agbeyomé Kodjo et Kofi Yamgnane ont été convoyé au domicile où ils gardent armes en main devant les portes et les fenêtres Gilchrist Olympio au nom de sa sécurité.

Gilchrist ne demandait pas plus pour son bonheur. Les togolais décidément ne sont pas sur la même longueur de compréhension de la vie que leur tristement sauveur Olympio !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse