Déclaration du FRAC suite au communiqué de Atcha Titikpina

0

Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC)

Déclaration

Le samedi 20 Mars 2010, dans un communiqué relatif à la marche organisée ce même samedi par le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) et lu dans le journal de 20h de TVT, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Colonel Atcha Titikpina a déclaré que les responsables du FRAC incitent «la population à la violence et aux actes de vandalisme» et qu’ «il met en garde les auteurs de cette incitation qui dorénavant s’exposent à la rigueur de la loi.»

Ces propos appellent de la part du FRAC les observations suivantes :Tout en appelant les populations à la résistance à travers des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire national, les leaders du FRAC font toujours montre de responsabilité, de courage, d’abnégation et de détermination. Leurs interventions exhortent constamment à la non-violence, à la dignité et au respect du bien public. En témoigne cette déclaration de Patrick Lawson au meeting du 20 Mars 2010: «dites à nos jeunes, dites à nos femmes, qu’aucun pavé ne sera lancé, qu’aucun feu ne sera allumé»

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile est pris ici en flagrant délit de mensonge grotesque et de manipulation piteuse de l’opinion nationale et internationale. Il doit remettre immédiatement sa démission.

Le régime RPT, aux abois face à la mobilisation générale des Togolais contre ce énième hold-up électoral, veut, comme à l’accoutumée, mettre en œuvre sa stratégie de la terreur en infiltrant les manifestations du FRAC par des casseurs et justifier ainsi les arrestations arbitraires et les exactions contre les populations aux mains nues.
Le FRAC dénonce et condamne fermement ces menaces ainsi que ces manœuvres d’intimidation et de harcèlement dont le seul objectif est de casser la dynamique du mouvement national de protestation afin de maintenir les populations togolaises dans la peur. Le FRAC met au défi le ministre de la Sécurité d’apporter les preuves de ses allégations.

Le FRAC et le Président élu Jean-Pierre Fabre appellent les populations togolaises à redoubler de vigilance et à rester massivement mobilisées jusqu’à la victoire finale.

Fait à Lomé, le 22 Mars 2010
Pour le FRAC,
Le Vice Président de l’UFC
Patrick LAWSON

 

 

Laisser une réponse