Coup d’etat honteux contre Morsi en Egypte

0

L’armée égyptienne a écarté mercredi le Président Morsi, en annonçant la suspension de la constitution et une nouvelle feuille de route politique.

Le président renversé a été remplacé par le président du conseil constitutionnel, selon une allocution télévisée lue par le chef d’état major, le général Abdel Fattah al-Sissi.

L’armée a annoncé la tenue d’une élection présidentielle anticipée, ayant donc suspendu de fait le président islamiste Mohamed Morsi.

L’annonce a été accueillie par une explosion de joie des opposants qui manifestaient en masse à travers le pays.

Le président Morsi dans sa dernière déclaration avait proposé comme solution à la crise la formation d’un gouvernement de coalition mais il écartait de démissionner.

L’un de ses conseillers décrivait déjà les événements de la journée comme un coup d’Etat militaire.

Des journalistes de la BBC ont constaté une présence accrue de l’armée avec des blindés dans les rues de la capitale.

La feuille de route prêtée aux militaires consisterait en la mise en place d’un conseil intérimaire après consultations avec les responsables politiques.

Il dirigerait le pays le temps de modifier certains articles de la constitution, allant trop dans le sens d’une islamisation des institutions et de la loi et pour préparer une nouvelle élection présidentielle.

Par ailleurs le Front de salut public, qui regroupe les partis libéraux, laïcs et de gauche ainsi que “Tamarud”, mouvement de la jeunesse protestataire, ont désigné el-Baradeï, l’ancien directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique, pour négocier une transition avec les militaires.

BBC-Afrique

Laisser une réponse