Côte d’Ivoire : Le récit d’une folle journée !

0

La presse internationale a annoncé le jeudi 2 décembre à 16 h 00 (heure ivoirienne) la victoire du candidat Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle ivoirienne avec « 54.1% » des suffrages exprimés. Cela au cours d’une folle journée, pleine de rebondissements et riche en acteurs (espion français, journaliste anglais,…).

Tout commence, ce jeudi 2 décembre, à 10h28, un certain Sanogo Mamadou, chargé des élections du candidat de la coalition RHDP, Alassane Ouattara, balance le chiffre « 54.1% » sur la toile. Le site qui publie ce chiffre (www.lesgrandesoreilles.com.) n’est autre que celui d’un espion Français dénommé Jean-Paul Ney, celui là même qui avait intenté en décembre 2008 un coup d’Etat en Côte d’Ivoire contre Laurent Gbagbo, avec Ibrahim Coulibaly, un bras droit du candidat Alassane Ouattara.
3 heures plus tard, ce même Jean-Paul Ney, condamné à plusieurs reprises par la justice française pour espionnage et divulgation de fausses informations à la presse, affirme sur sa page personnelle Facebook (http://www.facebook.com/#!/jeanpaul.ney) : « Je bois du Champagne en l’honneur d’Alassane Ouattara ».

Aux alentours de 17 heures, M.Yacouba (membre du MPCI, mouvement rebelle de Côte d’Ivoire) et M. Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante (CEI) en charge des élections, improvise une conférence de presse à l’Hôtel Golf. Cependant, dans le hall du Golf hôtel, on retrouve tous les leaders du RHDP et des journalistes étrangers. Depuis la salle de conférence où ils attendaient, les journalistes sont surpris de voir le candidat Alassane Ouattara dans la cour de l’hôtel ! Car, il est important de rappeler, que l’hôtel Golf, n’est autre que le QG de la coalition RHDP qui soutient le candidat Alassane Ouattara. Néanmoins, Youssouf Bakayoko (Président de la CEI) annonce le candidat Ouattara élu avec ce fameux chiffre de « 54.1% ». Et déclare ceci :
« * Gbagbo Laurent : 2 107 055 VOIX
*Alassane Ouattara : 2 483 164 VOIX
* TOTAL : 4 590 219 VOIX (sans même comptabiliser les nombreux bulletins nuls). Or il y a 5 700 000 inscrits sur la liste électorale. Et le total de 4 590 219 VOIX annoncé par la CEI font 80.5 % . Bien loin des 69% de taux de participation annoncé par cette même CEI, le soir du dimanche 28 novembre. Ce qui constitue une fraude de 11 points.
Dans les minutes qui suivent, la presse étrangère, notamment française (France24, I-télé, France2, Lemonde.fr,…) annonce ce même « 54.1% ». Un chiffre qui poursuit son chemin depuis 10h du matin.

Une heure plus tard, soit à 18h00, coup de théâtre ! le Conseil Constitutionnel invalide les résultats annoncés depuis 8 heures déjà. Eh oui ! Le code électorale ivoirien le prévoit ! L’élection s’est tenue le 28 novembre, la CEI n’a que 72 heures pour annoncer les résultats, le cas échéant, c’est le Conseil Constitutionnel qui prend à charge l’élection présidentielle. Donc, depuis, le Mercredi 1 décembre, à 00h00, la CEI n’est légalement plus habilitée à divulguer quelconque résultat. Le Conseil Constitutionnel est lui présidé par M. Paul Yao N’Dré depuis 2009, c’est le co-fondateur du parti politique FPI, le parti du président Laurent Gbagbo. Yao N’Dré est épaulé par cinq autres membres, eux aussi nommés par le Président de la République.

A 19 h 00, la presse internationale se voit obligé de démentir les fameux « 54.1% », qui se révèle être une véritable intox, mais qui a parcourue le monde, donné espoir à certains et découragé d’autres, avant de bouleverser l‘opinion. Pour finir, le Conseil Constitutionnel s’est donné un délai de sept jours pour annoncer les vrais résultats alors que l’ONU exige des résultats dans les prochaines heures. Dans la nuit du jeudi 02 f évrier, Laurent Gbagbo déclare sur son site : « Ce ne sont pas les hurlements depuis l\’Elysée où ailleurs, au nom d\’une supposée communauté Internationale, qui empêcheront les ivoiriens d\’écrire leur propre histoire ». 
Source : http://www.koaci.com/index.php?k=main&koaci=actualite_info&n

 

Laisser une réponse